saaid.net
::  :: ::   :: ::   :: ::   :: ::   :: ::  :: ::  ::
  • -
  • -
  • -







  • Le pape FRANÇOIS en AFRIQUE

    par Dr.Zeinab Abdelaziz
    Professeur de civilisation Franaise


     

    Apparemment, le pape Franois a voulu montrer, par son voyage en Afrique, que la fraternit restait possible entre communauts chrtienne et musulmane. Que ce soit au Kenya, en Ouganda ou en Centrafrique, le discours du pape tait parsem de phrase fort rvlatrices : "Restez ferme dans la foi, rsistez la peur de lautre, nayez pas peur". Il a "exhort lglise lunit, car la sparation des confessions chrtiennes affaiblit leur cohsion". Il a souhait honorer les martyrs catholiques et anglicans, en se rendant au sanctuaire de Munyonyo, comme il a voulu montrer que la paix pouvait revenir dans ce quartier dit du PK-5. Une petite enclave du dernier quartier musulman de Bangui, lieu symbolique, puisque cest l o vivent encore des musulmans, quelques 12000 personnes, qui ne sortent plus de crainte dtre tus par des milices chrtiennes. "Ils voulaient faire du pays un pays sans musulmans", dclare lEEMNI [glise vanglique mthodiste Nouvelle Internationale]. Sur la route conduisant vers ce quartier, tous les commerces restent ferms faute de clients sy aventurant. Tel fut le schma apparent, mais en ralit ctait un voyage qui visait encore dautres points.

    Porteur dun message de paix et de rconciliation interreligieuse, le pape a demand aux Centrafricains, en prsence de la prsidente de transition Catherine Samba-Panza, de "Rsistez la peur de lautre, de ce qui nappartient pas notre ethnie, nos options politiques notre confession religieuse". Voulant mettre fin aux violences ensanglantes intercommunautaires qui ont dchir le pays depuis 2013, il dclare, ailleurs, dans la mosque : "Chrtiens et musulmans, nous sommes frres. Nous devons donc nous considrer comme tels, nous comporter comme tels". Sadressant aux jeunes Centrafricains, il a mme parl damour des ennemis !

    En Ouganda, avant darriver Bangui, il avait annonc : "LOuganda a vcu le tmoignage des martyrs chrtiens. Quils nous aident rpandre la joie de lÉvangile sans peur ". Phrase qui semble tre le leitmotiv de son voyage et la place sur son compte Twitter en disant : [email protected]_fr "LOuganda a vcu le tmoignage des martyrs chrtiens. Quils nous aident rpandre la joie de [...]", mais en sarrtant joie, et en omettant "lEvangile sans peur" qui fut remplac par des crochets !! Ce qui prte deux lectures diffrentes : devant les chrtiens il demande Dieu de laider rpandre lvangile sans peur ; sur le compte twitter que tout le monde, chrtiens et musulmans verra, il demande Dieu de laider rpandre la joie ! Puis termine en disant : "Baptisez, ravivez chaque jour le don de lEsprit-Saint".

    Une autre phrase-cl qui a parsem ses textes : "le dialogue cumnique et interreligieux nest pas un luxe, nest pas optionnel". Autrement dit : obligatoire, tant un des principaux dcrets de Vatican II, dcrte avec son explication, qui dsigne vangliser le monde.

    Lautre symbole fort de ce voyage est louverture de la porte sainte de la cathdrale de Bangui, geste qui marque le dbut du jubil de la Misricorde, qui commence officiellement Rome le 8 dcembre 2015. Par ce geste, le pape a souhait ouvrir en Centrafrique une priode de pardon, "Que le peuple de la Centrafrique devienne le cur du monde". Puis, "Quiconque franchira cette porte recevra la rmission de ses fautes", a-t-il expliqu aux 4 000 dplacs de la paroisse Saint-Sauveur o il sest rendu lundi. Et avant douvrir la porte de la cathdrale il prcisa : "Votre vocation est dincarner le cur de Dieu parmi vos concitoyens". Ainsi, "Bangui devient la capitale spirituelle du monde : lanne de la misricorde est pour cette terre et pour tous les autres pays qui passent par lpreuve de la guerre", ce qui veut dire : pour tout le monde ! L on ne peut que se demander : cette institution Vaticane ne saisit-elle pas que draciner les gens de leur croyance suscite des animosits sans fin entre les citoyens dun mme pays ? La rponse nest-elle pas toute claire de par le monde ?

    Les moyens de scurit :

    Jamais dplacement du pape navait donn lieu des prparatifs de scurit aussi serrs. Des hlicoptres dattaque patrouillaient le ciel et les transports de troupes blinds de la force franaise, plus de 10900 soldats, des casques bleus marocains, des soldats franais et dautres pays de plusieurs nationalits, 4000 de casques bleus de lOnu, tous taient dploys surtout en Centrafrique, pour le protger, devant laroport de Bangui. Un soldat de lOnu en arme a galement pris place dans chacun des minibus affrts pour transporter la presse. Tandis que les troupes franaises se tenaient en alerte : la France a 900 soldats dploys en Centrafrique, le gouvernement a mobilis environ 500 policiers et gendarmes.
    Les Casques bleus et le contingent militaire franais aidaient la police centrafricaine depuis dimanche, avant larrive du pape, quadriller la capitale, et le dispositif scuritaire a t renforc sur les sites o il se rendra, notamment lenclave musulmane du PK-5 o se trouve la mosque centrale, et o il devait se rendre dans la matine de lundi.
    Malgr la pauvret criarde, inhumaine, de ce pays, tout le chemin qu emprunt le pape et son cortge, a t goudronn, pav, nettoy. Bien de semaines avant son arrive les bulldozers qui grattaient et aplanissaient les routes dfonces et poussireuses de Bangui se ruaient embellir le chemin. Mme des jeunes nettoyaient les rues, couvraient les fosss, peinturluraient les murs dcrpis, couverts de misre et de pleurs
    La cause de cette misre est connue, mais tous ces frais quoccasionna ce dplacement papal et son cortge, qui la-t-il assum ?!

    La Centrafrique :

    La Centrafrique fait partie des pays les plus pauvres de la plante. Elle est classe 180 pays sur les 186 pays dans le monde et, depuis des dcennies, elle est en guerre gnocidaire entre chrtiens et musulmans. Des guerres qui ont fait fuir des dizaines de milliers de musulmans dans les forts fuyant pillages, viols et violences. Il ne reste que 12000 de musulmans cerns dans le quartier PK5 Bangui, isols depuis plusieurs mois du reste de la capitale par les milices chrtiennes qui empchent la population den sortir et bloquent son approvisionnement, au risque de se faire tuer.
    Les principales religions en Rpublique centrafricaine sont, en chiffres ronds, les suivantes : christianisme 80 % (dont protestantisme 50 %, et catholicisme 30 %), islam (10 %), animisme (10 %). De l il est srement ridicule de dire que ces pauvres 10 % de musulmans puissent reprsenter une quelconque menace pour les chrtiens, mais ils payent cher leur rsistance la christianisation.
    Mme lenseignement en Rpublique centrafricaine est calqu sur le modle de la France, avec des disparits, en ce qui concerne l'accs l'ducation selon des critres sociaux, rgionaux et religieux. En Centrafrique comme dans les autres pays africains, outre ltape primaire, lenseignement est payant graduellement. La communaut musulmane tant la plus dmunie, dans la plupart des cas les parents ne peuvent pas aborder les frais quoccasionnent les tudes de leurs enfants. Pour les chrtiens, cest lglise qui sen charge. Rsultat : les chrtiens ont la grande majorit des places lenseignement universitaire et aux postes gouvernementaux ou privs, les musulmans ont les travaux subalternes. Il est trs courant de voir un rceptionniste lhtel ou un garon de restaurant porter sur sa poitrine une petite carte avec son nom : Michel Mohammed , et lorsque vous lui demandez par curiosit, la rponse, quon peut facilement imaginer, fait mal.
    Le pays compte des gisements d'aluminium, de cuivre, dor, de diamant, duranium et des puits de ptrole : Un milliard de barils de ptrole sont prsents dans le pays, certains experts avancent jusqu 5 milliards de barils ; et environ 20.000 tonnes de rserves d'Uranium. La production de diamants, de trs bonne qualit, s'tablit environ 500 000 carats bruts par an, et met la Centrafrique en quatrime ou cinquime place mondiale pour leur qualit. On comprend bien pourquoi la France, colonisatrice jusquau bout des ongles, ne lche pas prise de ses colonies, malgr lindpendance dclare en 1960 en Centrafrique, et continue jouer un rle important.

    La visite du pape :

    Malgr toutes les tentatives que les responsables franais ont dployes pour faire remettre ce voyage, le Vatican ou plutt le pape insista lentreprendre, nonobstant les alertes et la prcarit de la situation surtout en Centrafrique.
    Outre le ct vanglisateur, le pape poursuivait le plan de lcumnisme entre les glises spares, faisait face aux vangliques, encourageait les adeptes poursuivre leur participation lvanglisation, calmait latmosphre avant les lections Bangui, fit de Bangui la capitale du monde pour la misricorde, donna tout son appui moral et religieux aux lecteurs. Pour ne rien dire du ct conomique ou financier dans lesquels le Vatican a ses propres investissements.
    La lecture dun article que jai dj crit en 2009, loccasion dun Synode concernant lAfrique, jetterait plus de lumire sur les tristes ralits caches de ce voyage, il avait pour titre :
    L'Evanglisation et l'appauvrissement de l'Afrique !
    Le lendemain du dpart du pape un musulman a t tu par des hommes arms chrtiens. Pre de trois enfants, il se dirigeait la pharmacie leur chercher des mdicaments La leon a t bien retenue et applique !
    Il semble que la dictature de larrogance absolue, mene par Washington, est un sacr critre que copie le Vatican pieusement !
    Zeinab Abdelaziz
    Vendredi 4 dcembre 2015

    Lien de larticle du Synode : http://saaid.net/daeyat/zainab/021.htm
     

      


     

                
    Dr.Zeinab
  • Franais