saaid.net
::  :: ::   :: ::   :: ::   :: ::   :: ::  :: ::  ::
  • -
  • -
  • -







  • Il sappelle MOHAMMAD !!

    par Dr.Zeinab Abdelaziz
    Professeur de civilisation Franaise


    Aux alentours de la grande mascarade monte, ou Home made, de Charlie Hebdo dont les chos et les consquences vont grandissants, le nom de Mahomet paru plusieurs fois. Il est normal, hlas, de le trouver sous la plume des fomenteurs de haine, des mdias racistes et aligns, ou de tous ceux qui dpendent de lEglise dans sa longue  guerre contre lIslam et les musulmans  Car nul nignore quel point la puissance du Vatican dborde largement le champ du religieux, et quel point il a la manie de travestir les noms, fut-il celui du Prophte (sws) ou ceux des savants musulmans, grce aux travaux desquels la France a connu la Civilisations. Je dis normal, dans le sens o cela remonte des dizaines de sicles quil passe sous nos yeux, mais cela ne lui confine aucun droit de cit.  Cependant, le trouver sous la plume de quelques musulmans, habitus gober tout ce que les mdias franais leur font ingurgiter, l un arrt simpose pour montrer en dtails pourquoi il faut insister, et tout faire, pour que ce sobriquet diffamatoire soit limin et que le nom du Prophte Muhammad (sws) retrouve son orthographe correct. Cette tche nincombe point tous les musulmans qui habitent la France, mais tous ceux qui parle et crive en franais !

    Il est vrai que linsistance avec laquelle ce surnom dgradant, obstinment maintenu, est intrigante, surtout lorsquon sait que depuis des gnrations dj, grammairiens, linguistes et mme institutions approuvent lunanimit quun nom ne se traduit pas : on le transcrit phontiquement comme a se prononce. Ce qui a t adopt sauf en ce qui concerne le nom du Prophte Muhammad (sws). Face cette obstination dliminer le vrai nom du Prophte de lislam, de la mmoire collective, car tel est la seule justification plausible de cette falsification, il ma paru ncessaire de remonter aux sources, pour montrer, preuves en mains, la ncessit dexiger llimination de cette appellation de Mahomet quel que soit le nom de celui qui lcrit.

    Il nest pas question  ici, dans ce papier, de copier intgralement tout ce que les dictionnaires rapportent, mais je cite llment essentiel de quelques donnes dans ceux que jai sous la main, pour montrer quil y a mme des dessous insonds dans cette vilaine histoire de Mahomet :

    Bescherelle an :
         Mahomet ou Mohammed, daprs lorthographe et la prononciation arabe, etc. 

    *   Dictionnaire dancien franais :

        
    Mahom n. m. (XIIs.-XIIs.) :

       
    1 Forme de Mahomet : Ge cuit estormir le lingnaje Mahom (XIIs. Barbast.)
        2 Idole qui aurait t adore par les musulmans, mentionne dans les chansons de Gestes.

        Mahomerie, - mie n. f. (XI-XIVs.) :
         1 Mosque : En le mahomerie ou temple Salomon (XIIs., Chev. Au cygne)
         2 Religion mahomtane : ceulz qui croit en la mahomerie (XIIs., Gir. Rouss.)
         3 Pays des mahomtans ; des paens // Etym. Mahom

    Le Grand Robert :
     Mahometan, ane : n. et adj. XVII s. ; mahomtisme, moyen-ge et XVIs., de Mahomet, forme francise de larabe Mūḥǎmmäd [notez le soin pour donner la prononciation correcte !]   Vieux : Religion de Mahomet,  -- Islam, islamique. Le dogme de la fatalit qui semble caractriser le mahomtisme.

    Trsors de la Langue Franaise :

    Mahomtanisme
     :

    1  Mahomerie, religion mahometane, ensemble des nations mahomtanes.    
     2 Mahomet : subst. masc., argot : des bagnes : a : Petits sacs que les forats portent suspendu sur leur poitrine et qui leur sert enfermer leurs conomies. () [a manque dans le texte]. b : tapis sordide o les forats () [a manque aussi] jette (au jeu) sic, les derniers sous de leur mahomet.


    Le Littr :

    Baphomet
     :
    1 Un des noms donns par les crivains du Moyen-Age et de la Renaissance Mahomet.
    2 idole quon prtendait adore par les musulmans et surtout par les Templiers.  Le baphomet des Templiers, dont le nom doit scrire cabalistiquement en sens inverse, se compose de trois abrviations : tem ohp ab, templi omnium pacis abbas, le pre du temple de paix de tous les hommes  [Eliphas Lvi, (labb Constant), Dogme et rit.de la haute magie, t. II p. 174]

    Petit Larousse :
     Mahomet, en arabe Muhammad, prophte de lislam.

    Petit Robert :
    Mahomet (570-632), prophte de lIslam.

    Donc, que ce soit dans les grands ou les petits dictionnaires, il est intrigant de voir dun ct, linsistance avec laquelle ce sobriquet de Mahomet est impos, tout en connaissant la vraie prononciation, de lautre les preuves qui rvlent dautres vrits mises sous le boisseau ! Cependant, six donnes sont relever : mahom, forme de Mahomet ; idole adore par les musulmans, mentionne dans les chansons de Gestes ; mahomerie, qui veut dire : Mosque ou temple de Salomon (XII s.) ; le Mahomet, argot des bagnes ; Baphomet, un des noms donns Mahomet ; idole adore par les musulmans.

    Je commence dabord par loigner la phrase disant que les musulmans adoraient une idole, car lIslam ne prdit que ladoration dAllah, le seul Dieu, lUnique, auquel rien ne Lui ressemble. Le fait quelle se trouve dans la chanson de Geste, cela prouve lanciennet de cette obstination de nuire lIslam et aux musulmans. Que ce mme mot de Mahomet se soit faufil jusqu largot des bagnes et de la langue franaise, pour prendre le sens de sac ou de tapis sordide, cela ne fait quaccentuer la mchancet voulue de nuire et de dgrader.

    Je laisse de ct les trois autres arguments : mahom, forme de Mahomet ; mahomerie, qui veut dire Mosque ou Temple de Salomon ; Baphomet, un des noms donns Mahomet : Car tous les trois sont en relation directe avec les Templiers et leur infme condamnation par la conspiration de Philippe le Bel et du pape Clment V, ce qui ncessite un travail part. Mais il suffit de rappeler pour linstant, que le Baphomet est une des reprsentations du diable !


     Zeinab Abdelaziz
     Le 25 Janvier 2015


     

                
    Dr.Zeinab
  • Franais