saaid.net
::  :: ::   :: ::   :: ::   :: ::   :: ::  :: ::  ::
  • -
  • -
  • -







  • LE PAPE, LE SYNODE ET
    LE CHRISTIANISME

    par Dr.Zeinab Abdelaziz
    Professeur de civilisation Franaise


    A lissu de deux semaines de dbats dconcerts, le synode sur la famille approuve le rapport final, prsent et vot samedi 18 octobre 2014, sans consensus sur les divorcs remaris, les homosexuels et les relations libres. Dautres thmes ont t abords aussi comme les violences domestiques, la pornographie, la pauvret et surtout les mariages mixtes qui reprsentent une sorte de fuite des adeptes pour lEglise ! Le document prne un langage nouveau, exigeant surtout la bienveillance lgard des trois premiers sujets. Il est vrai que les 183 pres synodaux votrent chaque paragraphe et le texte fut publi la demande du pape Franois.

    Avant la clture, le pape se dit confiant que lanne venir, jusqu la prochaine runion du synode, qui durera trois semaines, du 4 au 25 octobre 2015, permettrait de faire mrir avec un vrai discernement spirituel, les ides proposes et de trouver des solutions concrtes tant de difficults et innombrables dfis , et cela, face lexclamation du cardinal Burke, qui avait affirm que le texte pourrait tre rejet si les affirmations inacceptables sur les rapports sexuels hors mariage et entre personnes de mme sexe ntaient pas retires.

    Au fond, ce fut un synode qui permit au pape de sonder les vques sur les rponses apporter aux dfis de la famille, sans rompre lindissolubilit du mariage, et de voir la force des camps en prsence, partisans et adversaires de ces rformes, qui devront discuter au cours du synode prochain pour laborer des propositions. Les conclusions seront remises au pape, qui aura le dernier mot, comme dhabitude, puisquil sagit de trouver des solutions et non de refuser ...

    Il est vrai que le texte intermdiaire entre les deux synodes ninsiste pas assez sur le fait que lEglise ne reconnait quune seule forme dunion : celle dun homme et dune femme ; que lEglise continue davancer vers une admission des divorcs remaris la communion eucharistique ; ou lacceptation des trois paragraphes sur lhomosexualit. Il ne manquait que quelques voix pour obtenir la majorit des deux tiers pour faire passer lacceptation de lhomosexualit et une sorte de divorce chrtien ! L on ne peut que se demander : est-ce que ce rapport tait, en fait, un texte ambigu ou un ballon dessai ?!

    Daprs maints discours ou commentaires, on peut dire que le pape, depuis plusieurs mois, souhaite cette volution, et sest focalis sur des questions qui divisent. Un immense dcalage entre les pres synodaux et le fameux rapport dtape. Les relations homosexuelles ont un aspect positif , et ces personnes impures , selon saint Paul, ont des choses nous apprendre ! Comment donc attribuer un aspect positif un acte impur ?

    Et pour aplanir le chemin vers la grande pirouette de lEglise face aux crits sacrs, le pape a reconduit lensemble des responsables du scandaleux synode sur la famille, dont le cardinal Erdö et le cardinal Burke, puis, quelque temps plus tard, il vient de les nommer pour le synode prochain ! Le sort du cardinal Kasper, surnomm louvrier fossoyeur de la doctrine et de la morale , puisquil nhsite pas au besoin travestir lhistoire de lEglise et de ses Textes, reste voir.

    De toute cette situation irresponsable face aux adeptes, accepter les intentions du pape Bergolio rendra lEglise superficielle et accommodante ; signifiera nier linfaillibilit de lEglise et accusera les papes des premiers sicles de stre tromps dans toutes leurs dcisions. Mais au fond, quy a-t-il dtonnant de voir la doctrine morale et sacramental la plus lmentaire remise en cause ou mme pulvrise ? Vatican II na-t-il pas dj bafou un des principaux pivots du christianisme en rhabilitant les juifs du meurtre dicide ?!!

    Contredire les Textes ne semble point une nouveaut, puisque dans sa premire lettre aux Corinthiens, saint Paul, le vrai fondateur du christianisme actuel, naccuse-t-il pas clairement ceux qui se livrent la sodomie et les effmins ? Faire table rase de ce que les Textes disent na donc absolument rien de neuf : cest monnaie courante le long de lhistoire de cette Institution Vaticane

    Si quelques-uns de ces pauvres pres synodaux, qui sindignent de voir outrag ou abus les principes du catholicisme, ou mme de voir que bientt lEglise va drastiquement changer les rgles daccs la communion, ou craignent que ldifice de lEglise ne scroule tout entier en cas douvertures majeures sur les divorcs, lunion libre ou lhomosexualit, on ne peut que leur demander sincrement : le long de son Histoire, depuis deux mille ans, lEglise a-t-elle fait autre chose que de changer, tronquer, ou se contredire ?! Do viennent alors toutes ces divisions et subdivisions du christianisme, qui ne sest pas arrt au protestantisme ou lorthodoxie mais a fini par se voir effrit en 349 subdivisions qui sont les composantes du Conseil cumnique des Eglises.

    Cest pourquoi la principale question poser serait : Y a-t-il quelquun qui oserait invalider solennellement les Constitutions et les Dclarations de Vatican II ou les crits des pres postconciliaires ? Car tous les trois sont venus ou ont t choisi pour mettre en pratique les dcisions ahurissantes de ce Concile Vatican II, qui fut infiltr par les juifs, travers le cardinal Ba et compagnie.

    Ce synode sur la famille est une incontestable preuve que tous ceux qui ont combattu le draillement de lEglise, ses contrefaons et ses manipulations, bien avant le Sicle des Lumires, avaient tous raison, et prouve en mme temps que Vatican II est venu faire table rase, enterrer ces critiques en les jetant loubli, en les camouflant par lvanglisation du monde, impose par ce Vatican II.

    24 novembre 2014
     



     

                
    Dr.Zeinab
  • Franais