saaid.net
::  :: ::   :: ::   :: ::   :: ::   :: ::  :: ::  ::
  • -
  • -
  • -







  • Une Face Ignoble du Vatican !

    par Dr.Zeinab Abdelaziz
    Professeur de civilisation Franaise

     
    Le Pape Franois a reu, le vendredi 25 octobre 2013, le prsident de la Rpublique de Guine Equatoriale, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, qui tait prsent au Vatican loccasion de lchange officiel des instruments de ratification dun accord entre le Saint-Sige et son pays. Un accord qui scelle les bonnes relations bilatrales existantes, reconnat la personnalit juridique de lEglise et de ses Institutions . Laccord, en 19 articles et un protocole additionnel, est entr en vigueur ce mme vendredi, alors quil a t sign lanne dernire, le 13 octobre 2012. Il concerne galement le mariage canonique, les lieux de culte, les institutions ducatives, lassistance spirituelle aux fidles catholiques dans les hpitaux et les prisons . Ce qui veut dire : la ratification ou lintronisation dune prsence beaucoup plus que spirituelle.
    En labsence du secrtaire dEtat Mgr Parolin, le prsident a rencontr aussi Mgr Dominique Mamberti, secrtaire pour les relations avec les Etats. Au cours des entretiens cordiaux, affirme un communiqu de la Salle de presse du Saint-Sige, on a voqu la contribution positive de lEglise catholique en faveur du dveloppement humain, social et culturel du pays, surtout dans le domaine de lducation et de lassistance, ainsi que la collaboration avec lEtat pour amliorer la qualit de vie de la population .
    En fait, peu nombreux sont ceux qui savent que veut dire la contribution positive de lglise catholique ou toutes ces closes et sujets que renferme cet accord. Cest pourquoi un petit recul simpose pour voir larrire fond de ces visites et ces ratifications ignobles du Vatican en Afrique

    Une histoire dgradante :

    Dans le dossier prpar par Radio Vatican et lAgence Fides (de 125 pages), loccasion du voyage apostolique International du pape Benoit XVI, en 2009, au Cameroun (17-20 mars) et en Angola (20-23 mars), pour prparer la deuxime Assemble Spciale pour lAfrique du Synode des Evques, on peut lire un triste rcit concernant lhistoire de la papaut avec ce continent. Aprs avoir prsent un historique gographique de lAfrique, le dossier aborde les papes et les premires annes de lEglise au Moyen-Age. Je cite des pages 16 et 17, car cest une histoire fort rvlatrice :
    * Le 15 juillet 1415, le Roi du Portugal, João I15, et les Princes Duarte, Pedro et Henrique, commencrent leurs expditions vers les Ctes occidentales de lAfrique. Par la suite, de nombreuses autres expditions, entre 1415 et 1482, partir de Ceuta descendirent jusquau Cap de Bonne Esprance.
    * 1452 (18 juin Le Pape Nicolas V, par la Bulle Dum diversas, accorde au Portugal le droit de domination sur les terres enleves aux musulmans et aux infidles.
    * 1455 (8 janvier). Le Pape Nicolas V par la Bulle Romanus pontifex, invitait Alphonse V construire des glises et envoyer des missionnaires () et, en change, il lui accordait le monopole du commerce sur ces terres
    * 1456 (13 mars)- Le Pape Calixte III, avec Inter coetera mettait les terres dcouvertes nullius dioecesis (les territoires doutremer dcouverts ou dcouvrit), sous la domination de Grand Matre de lordre Militaire du Christ, un Ordre dont la fondation portugaise avait son sige Tomar. Cest ainsi quest n le Vicariat de Tomar, sige de lOrdre du christ qui finana les grandes dcouvertes du 15 sicle.
    * 1493 Le Pape Alexandre VI trace une ligne de division nord/sud, 100 lieues louest de lIle du Cap Vert, entre les terres dcouvertes par les Espagnols et les terres dcouvertes par les Portugais. Le 7 juin, avec le Trattato di Tordesillas entre lEspagne et le Portugal, la ligne fut dplace 360 lieues louest (1.770lm) de manire donner aussi le Brsil au Portugal. Le trait fut ratifi par lEspagne le 2 juillet, et par le Portugal le 5 septembre 1494 .

    Benoit XVI et ses synodes :

    Tel quon le voit, ds les premiers pas de lEglise en Afrique, cest lavidit de saccaparer de ses ressources, dextirper Islam et musulmans, et surtout de christianiser le Continent. Benot XVI, troisime Pontife qui visite cette Terre Africaine, accomplit ce plerinage 40 ans aprs le Voyage Apostolique dun Pape en Afrique, Paul VI, (31 juillet 2 aot 1969, en Ouganda), la suite du concile Vatican II et des propositions de la Congrgation pour lvanglisation des peuples. Aprs cette visite historique il y eut les nombreux voyages apostoliques de Jean Paul II : 16 en tout, entre 1980 et 2000. Le voyage de Benot XVI qui a rendu visite aux peuples et aux glises de deux pays africains est trs rvlateur, puisquil concerne ses grandes richesses et ses immenses ressources spirituelles .
    À la fin de la seconde Assemble spciale pour lAfrique, du 4 au 25 octobre 2009, les pres synodaux "rendent grce Dieu, le 27 octobre 2009, pour labondance des ressources naturelles de lAfrique" ! L on ne peut que se demander : que viennent faire les ressources naturelles dun pays dans un synode qui simpose comme vanglisateur ?!
    Il est surprenant de voir, dans lune des interventions, signaler ce qui suit : "Les ressources minires africaines valent 46 200 milliards de dollars" et qu' "avec 12% de cette somme, lAfrique pourrait financer la construction dinfrastructures au niveau europen". Cest--dire que ce sont des sommes extirper de ce malheureux Continent. Une autre intervention de la mme Assemble avance : "Selon une tude effectue par une socit de consultation spcialise dans les investissements en Afrique, il y a dans le continent africain 10 millions de gisements de matires premires (aussi bien dans la terre ferme quen mer), mais seulement 100 000 sont exploits. 9 millions 900 mille gisements, soit 90% du total, ne sont pas mis en valeur. Bien plus, elles sont connues et mme catalogues dans une banque de donnes, qui se targue des technologies satellitaires et informatiques les plus avances" !
    Il n'est donc pas tonnant de lire comme conclusion finale de cette Assemble : "Pour sa part lÉglise cherchera instituer dans les diffrentes nations du continent un systme de formation dans la gestion des ressources naturelles". Ce qui veut dire clairement : plus d'ingrence, pour mieux s'accaparer de ces ressources-aubaines ! (cf. lvanglisation et lappauvrissement de lAfrique, 5.11.2009).

    Les vraies raisons de cette implantation :

    Aprs avoir fait le tour historique de lAngola, limplantation des glises, les missionnaires, le rle des lacs, lvanglisation et lacculturation des peuples par rgions et par villes, le dossier prpar par Radio Vatican et lAgence Fides aborde un sujet fort choquant et rvlateur la fois, dans un chapitre intitul : Aide-Mmoire pour lAngola. Il commence dabord par signaler toutes les ressources du pays, pour sarrter deux sujets fort curieux pour une Eglise : Le Ptrole, et aprs le ptrole, les Diamants, dit le titre !! L aussi je cite du texte :
    Le long de trois pages et demi, le dossier parle de limportance du ptrole en Angola, troisime plus grand producteur de ptrole en Afrique, aprs le Nigria et la Libye ().Depuis le 1 janvier 2007, lAngola est devenue le 12 membre de lOrganisation des Pays exportateurs de Ptrole (OPEC), et, au mois de dcembre de la mme anne, on lui a attribu un quota de production de brut de 1.900.000 barils par jour. Les membres de lOPEC doivent en effet respecter les quotas de production pour maintenir stable le prix du brut ().LAngola a des rserves de ptrole, gales 9 milliards de baril, tablies au mois de janvier 2008, par rapport aux 8 milliards de 2007. ().LAngola exporte ainsi plus de 90% de son ptrole brut vers la Chine et les Etats-Unis. En 2007, les Etats-Unis ont import dAngola environ 496.00 barils de brut par jour, et lAngola est ainsi le sixime fournisseur de ptrole des Etats-Unis, et le deuxime fournisseur africain aprs le Nigria. En 2007, lAngola a t le deuxime exportateur de ptrole vers la chine, aprs lArabie Saoudite etc., etc.

    On ne peut que se demander que viennent faire ces statistiques et tous ces dtails ptroliers dans un document concernant les papes et leur Eglise ?! Quant aux Diamants, on peut lire ce qui suit dans le mme chapitre du dit dossier :
    LAngola est le quatrime plus grand producteur mondial de diamants bruts. Ses rserves de diamants ont t estimes en 2000 environ 40 millions de carats de dpts alluvionnaires, et de 50 millions de carats dans ce quon appelle les chemins diamantifres ( kimberlite pipes ) qui commencent seulement maintenant tre exploits. En 2005, les diamants ont reprsent 6% du total des exportations.
    Ce secteur est lapanage de la Socit Nationale Diamantifre de lAngola ((ENDIAMA), cre en 1981. Comme Sonangol dans le domaine du ptrole, cest ENDIAMA qui est la responsable pour les licences minires du Pays, et par les joint venture , dispose de quotas dactions dans toutes les mines de diamants du Pays. En 2004 seulement, elle na accord que 300 nouvelles licences.
    En 2003, la Socit a cr une nouvelle Filiale ENDIAMA Prospection et Production , pour procder des activits de prospection et de recherche. La socit dispose aussi dun systme dinformation, SIDIAMA, qui recueille les donnes gologiques utilises pour les prospections minires. La SODIAM (Diamond Marketing Company) est en revanche le bras commercial dENDIAMA, avec des bureaux dans les principaux centres mondiaux de commerce des diamants.
    La SODIAM a enregistr des ventes dun montant gal 9,447 millions de carats de diamants en 2006 : 8,267 millions de carats provenant des mines officielles, et 1,18 millions de carats provenant du secteur informel. Cela reprsente une augmentation de la production dun montant de 22% depuis 2005, en portant ainsi la valeur totale des ventes de diamants 1,2 milliards de dollars. On estime que ENDIAMA a perdu 380 millions de dollars en 2006 seulement, cause de lactivit dextraction illgale, de la part de mineurs artisanaux qui travaillent dans les rgions de lest et du nord du Pays , etc., etc., le long de presque trois pages (112-114), o il est mme fait mention des diamants recueillis illgalement, dans un dossier qui relate lhistoire des papes et de lEglise catholique en Afrique !!
    Il nest donc point incomprhensible de lire la page 10 de ce dossier, la note N 12, disant : Daprs la Banque Mondiale, alors que durant la priode 1981-2005, lAsie a rduit de manire drastique le pourcentage de ses habitants vivant dans la pauvret, passant de 80% 20%, on na enregistr en Afrique aucune amlioration: le nombre des pauvres (un dollar par jour) a grandi durant la mme priode, passant de 200 millions 400 millions .
    Cest pourquoi il nest pas tonnant de lire ailleurs, que Lglise catholique est la plus grosse puissance financire au monde, la plus grosse accumulatrice de richesses et de proprits en existence, possdant plus de biens et de richesses que toute banque, entreprise, fond de trust gant et gouvernement nimporte o sur la plante (1), ni de trouver bizarre ou inaccoutum de voir le pape Franois marcher trs pieusement sur les pas de ses prdcesseurs et continuer le mme chemin pour imposer la dite contribution positive de lEglise , et augmenter le nombre des pauvres en Afrique !
    18 novembre 2013

    (1) http://www.alterinfo.net/Le-Vatican-la-City-de-Londres-et-le-District-of-Columbia_a96013.html
     


    !

     

                
    Dr.Zeinab
  • Franais