saaid.net
::  :: ::   :: ::   :: ::   :: ::   :: ::  :: ::  ::
  • -
  • -
  • -







  • LÉglise du Salut :
    Coulisses et Commentaires !

    par Dr.Zeinab Abdelaziz
    Professeur de civilisation Franaise

     
    Cest par pur hasard que je suis tombe sur un site o jai trouv une lettre fort rvlatrice, du pre Charles de Foucauld, missionnaire en Algrie, Ren Bazin, de lacadmie franaise, crite en 1916. Le saint pre de Foucauld, puisquil a t batifi Rome par Benot XVI, le 13 octobre 2005, spanche cur joie Bazin, sans se rendre compte quel point il met nu lhypocrisie rvoltante, le racisme et les doubles-face, non seulement des missionnaires ayant pour devoir dextirper les musulmans de leur foi, mais lattitude aussi dgradante de la dite race pure de certains franais
    La lettre est parue dans le Bulletin du Bureau catholique de presse, n 5, octobre 1917, et a t publie sur le site de la Fondation de service politique, loccasion de la batification du pre Charles de Foucauld en 2005.
    Le commentaire en bleu, la suite de la lettre, est du mme site ; il est aussi rvlateur que la lettre, hlas !
    "Des musulmans peuvent-ils tre vraiment franais ?" - Charles de Foucauld


    JESUS CARITAS,
    Tamanrasset, par Insalah, via Biskra, Algrie, 29 juillet 1916.
    Monsieur,
    Je vous remercie infiniment d'avoir bien voulu rpondre ma lettre, au milieu de tant de travaux, et si fraternellement. Je pourrais, m'crivez-vous, vous dire utilement la vie du missionnaire parmi les populations musulmanes, mon sentiment sur ce qu'on peut attendre d'une politique qui ne cherche pas convertir les musulmans par l'exemple et par l'ducation et qui par consquent maintient le mahomtisme, enfin des conversations avec des personnages du dsert sur les affaires d'Europe et sur la guerre.

    Vie du missionnaire parmi les populations musulmanes :

    Ma pense est que si, petit petit, doucement, les musulmans de notre empire colonial du nord de l'Afrique ne se convertissent pas, il se produira un mouvement nationaliste analogue celui de la Turquie : une lite intellectuelle se formera dans les grandes villes, instruite la franaise, sans avoir l'esprit ni le cur franais, lite qui aura perdu toute foi islamique, mais qui en gardera l'tiquette pour pouvoir par elle influencer les masses ; d'autre part, la masse des nomades et des campagnards restera ignorante, loigne de nous, fermement mahomtane, porte la haine et au mpris des Franais par sa religion, par ses marabouts, par les contacts qu'elle a avec les Franais (reprsentants de l'autorit, colons, commerants), contacts qui trop souvent ne sont pas propres nous faire aimer d'elle. Le sentiment national ou barbaresque s'exaltera dans l'lite instruite : quand elle en trouvera l'occasion, par exemple lors de difficults de la France au dedans ou au dehors, elle se servira de l'islam comme d'un levier pour soulever la masse ignorante, et cherchera crer un empire africain musulman indpendant.
    L'empire Nord-Ouest-Africain de la France, Algrie, Maroc, Tunisie, Afrique occidentale franaise, etc., a 30 millions d'habitants ; il en aura, grce la paix, le double dans cinquante ans. Il sera alors en plein progrs matriel, riche, sillonn de chemins de fer, peupl d'habitants rompus au maniement de nos armes, dont l'lite aura reu l'instruction dans nos coles. Si nous n'avons pas su faire des Franais de ces peuples, ils nous chasseront. Le seul moyen qu'ils deviennent Franais est qu'ils deviennent chrtiens.
    Il ne s'agit pas de les convertir en un jour ni par force, mais tendrement, discrtement, par persuasion, bon exemple, bonne ducation, instruction, grce une prise de contact troite et affectueuse, uvre surtout de lacs franais qui peuvent tre bien plus nombreux que les prtres et prendre un contact plus intime.
    Des musulmans peuvent-ils tre vraiment franais ? Exceptionnellement, oui. D'une manire gnrale, non. Plusieurs dogmes fondamentaux musulmans s'y opposent ; avec certains il y a des accommodements ; avec l'un, celui du Medhi, il n'y en a pas : tout musulman (je ne parle pas des libres-penseurs qui ont perdu la foi) croit qu' l'approche du jugement dernier le Medhi surviendra, dclarera la guerre sainte, et tablira l'islam par toute la terre, aprs avoir extermin ou subjugu tous les non-musulmans. Dans cette foi, le musulman regarde l'islam comme sa vraie patrie et les peuples non musulmans comme destins tre tt ou tard subjugus par lui musulman ou ses descendants ; s'il est soumis une nation non musulmane, c'est une preuve passagre ; sa foi l'assure qu'il en sortira et triomphera son tour de ceux auxquels il est maintenant assujetti ; la sagesse l'engage subir avec calme son preuve ; "l'oiseau pris au pige qui se dbat perd ses plumes et se casse les ailes ; s'il se tient tranquille, il se trouve intact le jour de la libration", disent-ils ; ils peuvent prfrer telle nation une autre, aimer mieux tre soumis aux Franais qu'aux Allemands, parce qu'ils savent les premiers plus doux ; ils peuvent tre attachs tel ou tel Franais, comme on est attach un ami tranger ; ils peuvent se battre avec un grand courage pour la France, par sentiment d'honneur, caractre guerrier, esprit de corps, fidlit la parole, comme les militaires de fortune des XVIe et XVIIe sicles, mais, d'une faon gnrale, sauf exception, tant qu'ils seront musulmans, ils ne seront pas Franais, ils attendront plus ou moins patiemment le jour du Medhi, en lequel ils soumettront la France.
    De l vient que nos Algriens musulmans sont si peu empresss demander la nationalit franaise : comment demander faire partie d'un peuple tranger qu'on sait devoir tre infailliblement vaincu et subjugu par le peuple auquel on appartient soi-mme ? Ce changement de nationalit implique vraiment une sorte d'apostasie, un renoncement la foi du Medhi...

    Les Kabyles
    Comme vous, je dsire ardemment que la France reste aux Franais, et que notre race reste pure. Pourtant je me rjouis de voir beaucoup de Kabyles travailler en France ; cela semble peu dangereux pour notre race, car la presque totalit des Kabyles, amoureux de leur pays, ne veulent que faire un pcule et regagner leurs montagnes.
    Si le contact de bons chrtiens tablis en Kabylie est propre convertir et franciser les Kabyles, combien plus la vie prolonge au milieu des chrtiens de France est-elle capable de produire cet effet !
    (...) Si la race berbre nous a donn sainte Monique et en partie saint Augustin, voil qui est bien rassurant. N'empche que les Kabyles ne sont pas aujourd'hui ce qu'taient leurs anctres du IVe sicle : leurs hommes ne sont pas ce que nous voulons pour nos filles ; leurs filles ne sont pas capables de faire les bonnes mres de famille que nous voulons.
    Pour que les Kabyles deviennent franais, il faudra pourtant que des mariages deviennent possibles entre eux et nous : le christianisme seul, en donnant mme ducation, mmes principes, en cherchant inspirer mmes sentiments, arrivera, avec le temps, combler en partie l'abme qui existe maintenant.
    En me recommandant fraternellement vos prires, ainsi que nos Touaregs, et en vous remerciant encore de votre lettre, je vous prie d'agrer l'expression de mon religieux et respectueux dvouement.

    Votre humble serviteur dans le Cur de Jsus.

    Charles de Foucauld

    Écrite en 1916, cette lettre est d'une clairvoyance poustouflante.
    Les grandes lignes des vnements qui se sont drouls depuis y figurent : l'mergence du mouvement nationaliste algrien, la haine des Franais et la volont de vengeance, les objectifs de l'Islam et son inadquation la France, le Djihad, l'expansion dmographique... tout y est.

    Que les hommes "politiques" d'aujourd'hui ne font-ils montre d'une telle lucidit !

    Connaitre l'Histoire de sa Patrie, ce n'est pas "regarder dans le rtroviseur", mais au contraire s'inspirer des leons du pass pour s'en servir et btir l'avenir.
    Source et publication : Le Gaulois


    Source :
    http://jean-marielebraud.hautetfort.com/archive/2010/09/25/une-lettre-de-charles-de-foucauld-a-rene-bazin-en-1916.html
     

    !
     

                
    Dr.Zeinab
  • Franais