saaid.net
::  :: ::   :: ::   :: ::   :: ::   :: ::  :: ::  ::
  • -
  • -
  • -







  • Le Nouveau blason du Pape,
    Valeurs idologiques et commentaires

    par Dr.Zeinab Abdelaziz
    Professeur de civilisation Franaise

     
    Trois vnements-cl marquent, par leurs ombres malfiques et nfastes, les jours en cours et venir : le nouveau blason du pape (10.10.2010) ; la mditation improvise loccasion de louverture des travaux du Synode du Moyen-Orient (11.10.2010) ; et le motu proprio intitul Ubicumque et semper, Partout et toujours (12.10.2010).
    Trois vnements-cl, accompagns de discours dune philosophie abracadabrante, pour camoufler leurs vises, doivent tre mis en relief pour voir quel point la haine contre lIslam et les musulmans ronge le cur noirci de lInstitution vaticane !
    Au cours de lAnglus du dimanche 10 octobre, un nouveau blason du pape fait son apparition, orn, selon lusage antique, de la tiare qui avait t abandonne. Cette triple couronne ou le trirgne, comme son nom lindique, reprsente les pouvoirs temporel, juridique, et du magistre. Ce qui veut dire que le pape sest octroy, pour la priode venir, les trois pouvoirs lui permettant de se poser en tant que Chef unique pour diriger le monde chrtien, sans la moindre contestation.
    Ce blason porte comme images reprsentatives : une tte de Maure, symbole de lesclave libr et christianis. Cependant, nul nignore que le terme Maure , dsigne aussi les musulmans dEspagne au Moyen-ge. L, la symbolique est flagrante : le pape pense librer les musulmans, esclaves de lIslam, son avis, pour les christianiser comme les Maures en Espagne au temps de la Reconquista Le second motif cest lOurs de saint Corbinien, vque du VIIIe sicle, qui vanglisa la Bavire. Ce choix, symbole de lvanglisation dune nation, ne ncessite aucun commentaire. Le troisime motif cest : une coquille saint Jacques, la coquille que le prtre tient en main pour verser leau bnite sur la tte de celui qui reoit le baptme.
    La partie extrieure du blason est inspire des armoiries du pape Urbain VIII (de 1623 1644). Engag dans la guerre de Trente ans, ce pape fait figure de tratre dans tous les camps , prcise le Dictionnaire de la papaut (par Philippe Levillain). Aujourdhui, continue lauteur de larticle, il reste dans bien des mmoires, comme le pape qui condamna Galile et qui dclencha la longue crise jansniste . Ce nest point pour cela que Benot XVI le prit comme modle, mais pour le fait qu il mit ses talents et son autorit au service de ce quil jugeait tre les intrts de lEtat pontifical et de lEglise dans une priode o les dangers et les menaces ne manquaient pas () Dans son gouvernement de lEglise, paralllement aux missions intrieures de la reconqute catholique en Europe, Urbain VIII porte un soin particulier aux missions lointaines. Il donne son lan la Congrgation de la propagande de la fois (p. 1685). Tout est dit.
    Est-il besoin de rsumer ce que dsignent les symboles choisis pour ce nouveau blason qui nest, en fait, quun cri strident pour une Croisade dvastatrice contre lIslam ? Une Croisade foncirement malhonnte et mal fonde. Tout est dit en ce qui concerne les vnements en prparation et venir : lvanglisation et la christianisation du monde en commenant par lradication de lIslam.
    Lautre vnement-cl cest celui de la prtendue mditation improvise , loccasion de louverture des travaux du Synode pour le Moyen-Orient, le lundi 11 octobre, au Vatican. Ce pape, pour lequel absolument rien nest fortuit, qui pse et sous-pse chaque mot choisi, se cache cette fois-ci derrire la cape de limprovisation, au lieu du Palologue de Ratisbonne, pour lancer sa nouvelle attaque contre lIslam et les musulmans.
    Aprs une longue introduction, au cours de laquelle il essaye de surmonter une des divergences principales entre les Eglises runies dans le Synode, commence lattaque. Tout un verbiage clownesque glisse sur les grands carts de la mre de Dieu, afin quil choisisse un exemple historique pour la chute des dieux. Ce processus qui se ralise dans le long chemin de la foi dIsral et qui est ici rsum dans une vision unique, est un processus vritable de lhistoire de la religion : la chute des dieux . Phrase charnire ou phrase tremplin qui lui permet de faire le saut, improvis钒, dans le sujet principal de cette tirade, lradication de lislam et des musulmans : il sagit dun pouvoir destructif, poursuit le pape, qui menace le monde. Pensons ensuite au pouvoir des idologies terroristes. La violence est apparemment pratique au nom de Dieu, mais ce nest pas Dieu : ce sont de fausses divinits qui doivent tre dmasques, qui ne sont pas Dieu () Les dominations, les pouvoirs tombent et deviennent sujets de lunique Seigneur Jsus Christ . Nul besoin de souligner que depuis lignoble et fausse comdie monte, Home made, du 11 septembre 2001, lIslam a t inextricablement diabolis et li au terrorisme.
    Est-il lieu de rappeler sa saintet, que si jamais il y a une fausse divinit, cest bien celle de ce Jsus-Christ difi au premier Concile de Nice en 325 et non le Dieu des musulmans ?! Sil y a une vraie fausse divinit dmasquer et dtruire, cest bien celle qui a t invente et impose par son Institution. Nul nignore que des trois Rvlations monothistes, seul le Qurn, le livre sacr des musulmans, est rest intact depuis sa rvlation et le restera jusqu la fin des Temps ; que seul lIslam accorde une transcendance absolue Dieu, que rien ne Lui ressemble. Quant aux manipulations qui menrent une vraie fausse divinit, je ne peux que citer titre dexemples, ce pape, dune extrme courtoisie et dune mmoire impeccable, la Bible de Jrusalem, d. 1986, qui rapporte les phrases suivantes :
    * Or maintenant vous cherchez me tuer, moi, un homme qui vous ai dit la vrit, que jai entendu de Dieu. (Jean 8 : 40).
    * Quand il entra dans Jrusalem, toute la ville fut agite. Qui est-ce ? , disait-on, et les foules disaient : Cest le prophte Jsus, de Nazareth en Galile. (Matt. 21 : 10).
    * A la vu du signe quil venait de faire, les gens disaient : Cest vraiment lui le prophte qui doit venir dans le monde (Jean 6 ; 14).
    * Un grand prophte sest lev parmi nous Luc 7 : 16).
    * Ce qui concerne Jsus le Nazaren, qui sest montr un prophte puissant en uvres et en paroles devant Dieu et devant tout le peuple (Luc 24 : 19).
    * et la parole que vous entendez nest pas de moi, mais du Pre qui ma envoy (Jean 14 :24).
    * Mais va trouver mes frres et dis-leur : je monte vers mon Pre et votre Pre, vers mon Dieu et votre Dieu. (Jean 20 : 17).
    * Le Pre est plus grand que moi. (Jean 14 : 28).
    Daprs la Sainte Bible, officielle, traduite en franais sous la direction de lEcole Biblique de Jrusalem, qui dpend du Vatican, Jsus est un homme, un grand Prophte, qui marque une diffrence catgorique entre lui et Dieu. Cest exactement ce que dit de lui le Qurn des musulmans. Et pourtant, la trs sainte Eglise la difi au premier Concile de Nice, dans son premier credo, comme tant un Dieu, de la substance de Dieu, (un) Dieu de Dieu !! Il ne faut donc pas stonner de voir les adeptes quitter une telle Eglise, dautant plus que les Textes sont toujours l ! Cest peut-tre pourquoi le pape pense promouvoir le nouveau catchisme et retirer la Bible.
    Le troisime vnement-cl cest la lettre apostolique en forme de Motu proprio, instituant le Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle vanglisation, rendue publique le 12 octobre, intitule Ubicumque et semper , cest--dire : Partout et toujours, lvanglisation sera mene, tambour ou sabre battant !
    Venant trois mois aprs lannonce par le pape de la cration du Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle vanglisation, ce motu proprio dfinit le rle, les objectifs et les pouvoirs du nouveau dicastre pour vangliser les dserts du monde scularis ; approfondie, promeut, fait connatre et soutient les initiatives lies la nouvelle vanglisation ; et surtout tudie, pour les appliquer, les formes modernes de communication comme outils dvanglisation ; et la promotion du nouveau catchisme, qui surmonte ou passe en silence, toutes les contradictions de la Bible.
    Ces trois vnements vont dans le sillage de lenseignement conciliaire de Vatican II, qui rhabilita les juifs du meurtre dicide ; qui dcrta llimination de lIslam et lvanglisation du monde ; qui imposa la participation lvanglisation tous les adeptes et toutes les glises locales ; et inventa le jeu du dialogue interreligieux pour gagner du temps tandis que lvanglisation simpose.
    Peut-on tre plus malhonnte dans lapplication du fameux prcepte de lAmour du prochain ??

     15/10/2010
     

    16
     

                
    Dr.Zeinab
  • Franais