saaid.net
::  :: ::   :: ::   :: ::   :: ::   :: ::  :: ::  ::
  • -
  • -
  • -







  • De Jsus :
    de quoi est-on sr ?!

    par Dr.Zeinab Abdelaziz
    Professeur de civilisation Franaise

     
    Lorsque le pape Benot XVI dtient en main deux Congrgations papales, lune pour vangliser les peuples, lautre pour vangliser lOccident chrtien, cela rvle au moins quel point cette vanglisation semble lui tre une question prioritaire, pour ne pas dire de vie ou de mort. Et lorsquon voit lobsession hystrique avec laquelle cette vanglisation se mne, surtout depuis la dcision du Concile cumnique Vatican II, en 1965, il serait peut-tre intressant de voir de prs sur quoi tient ce Christianisme vaticanais quil veut ingurgiter toute la Terre Mais avant daborder ce thme, il faudrait rappeler quelques uns des principaux dcrets du Concile Vatican II :

    Il a rhabilit les juifs du meurtre dicide malgr plus d'une centaine de versets d'vangiles les accusant clairement ; a dcrt l'vanglisation du monde, en prcisant nettement la 5 Session, article 16 : "Le dessein salvifique embrasse aussi ceux qui reconnaissent le Crateur, et parmi eux, en premier lieux, les musulmans" ; a impos aux lacs et aux glises locales la participation cette vanglisation. Et, changement fort rvlateur, Dieu n'est plus "seul et unique auteur des vangiles", mais il a eu "recours au Saint Esprit, qui son tour a inspir des hommes pour les crire" ! Donc deux aveux catgoriques qui bafouent deux croyances imposes durant deux milles ans d'histoire ensanglante : Les juifs ne sont plus dicides, les vangiles ne sont plus rvls mais crits par des tres humains, et quils contiennent de limparfait et du caduc . L il suffit de citer Saint Jrme qui, charg par le pape Damase, au IVe sicle, a rectifi, modifi, chang, et intentionnellement mal traduit quelques mots ou versets, dans les textes dune cinquantaine dvangiles, pour aboutir aux quatre en circulation actuellement.

    Faire le tour dune histoire de deux milles ans presque, en quelques pages, semblerait une gageure, mais rien que daborder les donnes principales de ce christianisme vaticanais, suffit pour se faire une ide assez solide, surtout que les travaux de recherches ne cessent de saccumuler depuis le sicle des Lumires, pour marquer une distinction nette et dfinitive entre le Jsus historique et le Jsus de la foi. Bien plus, le dcalage entre ces deux Jsus laisse le chercheur pantois. De mme, la diffrence du parcourt entre Jsus et le Christ, et par l, entre celui de Jsus-Christ, qui, comme disent les historiens, na jamais exist, est incontournable.

    Premire constatation gnrale :
    Jsus na laiss aucune trace pigraphique ou archologique. Les sources disposition du chercheur sont uniquement des documents littraires composs par dautres, dans les cent cent cinquante ans qui ont suivi sa mort. Les vangiles nont pas t crits par les noms sous lesquels ils sont connus, et mme lEglise emploi actuellement lexpression selon Matthieu, selon Jean. Ce ne sont points des crits historiques mais des confessions de foi qui se contredisent, crits en grec : ce qui rvle un dcalage premier, puisque toute logique suppose quils soient crits en hbreux ou en aramen. Mme la source Q (abrviation de lallemand Quelle, qui veut dire la Source), quon prend souvent comme rfrence dun premier crit de ces vangiles, elle est fictive et na jamais t retrouve.

    La date de naissance de Jsus :
    Les vangiles donnent trois dates diffrentes qui marquent 11 ans de dcalage entre elles, et deux gnalogies diffrentes, une faisant Jsus de la ligne de David selon la chair , comme dit Paul, ce qui porte atteinte sa dit et surtout au fameux Fils de Dieu . La date du 25 dcembre est, elle aussi, une date fictive, celle du Sol Invictus, Mithra, le Soleil invincible. Cest Jean-Paul II qui avoua la fraude ecclsiastique. Quant au lieu de naissance de Jsus, les vangiles parlent de deux places opposes : Bethlem et Nazareth, mais celle-ci nexistait pas du temps de Jsus, et pourtant lEglise la prend comme rfrence vraie et bien tablie !

    La naissance prophtique :
    Une faute de traduction de la prophtie dIsae donna naissance la lgende de la vierge-mre : en crivant la vierge au lieu de une jeune femme dans le texte original. La prophtie dit quil sera nomm Emmanuel, mais dans le verset suivant lenfant nat et sappelle Jsus. Plus tard le pape Sirice, en 390, imposa la virginit de Marie avant, durant et aprs laccouchement ! Alors que selon Matthieu, Marie se trouve enceinte tandis quelle est encore chez ses parents, ge de 10 ou 11 ans. En apprenant sa grossesse Joseph laccepte chez lui, (Luc 2 :3-5)... Cela nempche quelle devienne la Mre de Dieu, au Concile dEphse, en 431, puis, lEglise la promeut encore une fois pour la faire partager la Rdemption avec son Fils, ce qui contredit carrment textes, dogmes et Conciles. Et en 1950, Pie XII fait de lAssomption de Marie un dogme infaillible de la foi catholique.

    La fuite en Egypte :
    Matthieu raconte que lenfant Jsus doit fuir pour chapper la mort qui menace tous les nouveau-ns, quaucune source historique ne soutient. Ce qui est paradoxal, cest de voir des juifs chercher refuge dans le pays de leur esclavage. Ce qui semble plus illogique, cest de voir la Sainte Famille traverser le dsert, le long de cinq cents kilomtres, sur un ne, ayant sur son dos la vierge, lenfant, et les vivres ncessaires pour un tel voyage, tandis que saint Joseph les suit pieds. Au rythme de 15 kilomtres pieds par jour il leur faut presque un mois de marche... Tandis que Luc nie nettement cette fuite en Egypte en disant quils sont alls directement Nazareth, qui, par concidence, nexistait pas lpoque.

    Les frres de Jsus :
    Les vangiles parlent de frres et surs de Jsus. Les garons sont nomms : Jacques, Joset, Jude et Simon (Marc 5 :3). Mais saint Jrme, en rectifiant les textes des vangiles, traduit adelphos, frre consanguin en grec, par anepso cousin ou proche parent, pour sauver les apparences de la divinit, qui a t accorde Jsus au 1er Concile de Nice. Alors que Luc (2 :7) parle de Jsus en prcisant quil est fils an , qualificatif qui ncessite une suite de progniture, au moins un autre fils ou une fille. Les vangiles, quant eux, mentionnent une fratrie de sept enfants.

    Lge de Jsus :
    Selon Luc, Jsus a trente ans lorsquil entame sa prdication aprs le baptme, mais lvangile selon Jean rapporte (8 :57) que lorsque Jsus tait avec Jean-Baptiste quil na pas encore cinquante ans ! De trente cinquante ans la diffrence semble insignifiante ces auteurs ou rvle autre chose ? !

    Le baptme de Jsus :
    Le mot baptme dans le langage ecclsiastique pose problme, puisquil veut dire : le baptme de repentir pour la rmission des pchs. Jsus, vierge n dune vierge, Fils de Dieu, puis Dieu, Seigneur et Sauveur du monde, comme dit lEglise, de quoi avait-il se purifier, ou se repentir ? De quels pchs ?! A noter, propos du baptme, Marc et Matthieu le rapportent clairement, Luc le pose aprs lemprisonnement du Baptiste, ce qui trouble la logique de laction, et Jean ne le mentionne mme pas.

    Les disciples :
    On rpte partout dans les textes que le nombre des disciples est douze, mais compter les noms selon les vangiles rvle quils sont quatorze !

    Dure de la prdication de Jsus :
    Selon les vangiles et leurs contradictions, la prdication de Jsus, selon les quatre vangiles, aurait dur de moins dun an, selon les synoptiques, et de deux trois ans et quelques mois, selon celui de Jean !

    La Passion de Jsus : Ds le dbut du rcit jusqu la fin, et dans les quatre vangiles, les donns sont confuses, contradictoires, invraisemblables et surtout incapables dexpliquer la grande disproportion entre le chtiment impos Jsus et ce qui lui a t reproch. Il suffit de dire quun tribunal na pas les droit de siger en temps de fte, ou denfoncer ses 70 membres dans une petite chambre, chez une tierce personne, le soir, pour liquider laffaire en quelques heures y compris les dplacements !

    Les prophties de Jsus : De toutes les prophties accordes Jsus dans les vangiles, aucune na t ralise. Mme le Royaume de Dieu , qui reprsente le message essentiel de sa prdiction et qui devait se raliser de son vivant, se laisse attendre jusqu nos jours

    LEucharistie : Sacrement fondateur de la communaut chrtienne, non seulement toutes les dates sont le fruit dune reconstitution, mais limage scandaleuse de manger la chair et boire le sang de Jsus, pour avoir la vie ternelle (Jean 6 : 35-59), non seulement fait scandale dans une socit marque par le tabou du sang, mais cela donne la nause quiconque y pense ! A noter que lvangile selon Jean ne mentionne point cette Eucharistie et cite, sa place, le lavement des pieds des disciples. LÉglise fait usage des deux !!

    LAmour : Encycliques ou prches, presque tous les textes de Benot XVI clbrent et chantent lamour de Jsus, et surtout la fameuse encyclique qui fit scandale, Dieu est amour , ce qui correspond mal avec les paroles de quelquun qui dit ntre venu que pour lancer du feu sur la terre ; brouiller la famille et sparer ses membres ; apporter le feu et lpe ; et surtout lincontournable verset : Quant mes ennemis, ceux qui nont pas voulu que je rgne sur eux, amenez-les ici, et gorgez-les en ma prsence (Luc 19 :27), ce qui colle mal avec tendre lautre joue .

    Date de la mort de jsus : On se trouve avoir affaire trois dates : le 7 avril 30 ; le 27 avril 31 ; et le 3 avril 33, selon lvangile de Jean ou les synoptiques, la veille de Pque ou le jour mme de Pque. En un mot : toutes les dates sont des hypothses.

    La Rsurrection : Toutes les sources chrtiennes de lhistoire de Jsus ont t rdiges la lumire de cette Rsurrection, pivot central de la foi chrtienne, mais qui chappe la science historique car, daprs les vangiles, personne ne la vue et il est impossible de lui trouver des confirmations scientifiques, surtout que les femmes qui ont vu le tombeau vide ont eu peur et nont rien dit personne . A noter quelle a dabords t annonce par : Il est vivant, lide de rsurrection est venue ensuite, en formulant les textes et les dogmes

    Illogisme : Comment se fait-il quaprs trois flagrants checs, ou trois normes dceptions : le futur Roi dIsral ; blasphmes contre Yahv et complots contre Rome ; caractre erron de ce quil a prdit et annonc ; Jsus, qui meurt crucifi, soumis au plus diffament des supplices romains, abandonn quasiment de tous ses disciples, comme disent les vangiles, ce mme Jsus a t promu Christ, Fils de Dieu, Dieu lui-mme, Rdempteur, Seigneur et Sauveur du monde ?!

    Rsum de commentaires : A ne citer que quelques noms des plus connus : Renan trouve que ce quil y a de sr ou dhistorique dans les vangiles, sur Jsus, tient en une page ; Goguel dit que cest quelques lignes ; Loisy et Guignebert assurent : moins que cela ; alors que Bultmann certifie quil ny a absolument rien dhistorique au sens moderne du terme. Cest peut-tre pourquoi un prtre a affirm lors dune mission Radio Notre Dame : Il ne faut pas craindre de dire que les vangiles sont des uvres de propagande . Tandis que Grald Massey affirme que les Evangiles taient simplement la mythologie astronomique de lEgypte historicise et humanise, institue par les premiers chrtiens et confines par le premier Concile de Nice en 325. Dans lappendice de son livre Ancient Egypt , Massey a list plus de deux cent parallles entre la lgende de Jsus et le Cycle Osiris-Horus. Le Jsus terrestre est lquivalent dHorus, le Christ Jsus correspond Osiris, le dieu ressuscit.

    Ayant pass une trentaine dannes fouiller la civilisation de lEgypte Ancienne et les origines de la religion, Massey conclue : le christianisme nest ni original ni unique, et toutes ses racines se trouvent dans la culture et la religion de lEgypte Ancienne. A quoi Dr Alvin Boyd Kuhn, professeur de religions compares, dit : Nous faisons face lincontournable ralit que si Jsus tait capable de lire les documents de lEgypte Ancienne, il aurait t tonn de trouver sa propre biographie dj crite quelques quatre ou cinq milles ans plus tt.

    Historiquement parlant : De quoi est-on sr ?
    Rponse : de Rien.


    Un dernier mot sa saintet le pape Benot XVI : Lorsquon tient en main un tas danachronismes pareils, quil est impossible de continuer travestir comme autre fois, on ne va pas les ingurgiter tout le monde avec cette frnsie, surtout aux musulmans, selon les dcrets de Vatican II, mais on plie les bagages de cette inhumaine et criminelle vanglisation, et on laisse les gens vivre en paix.

    26 Aot 2010

    P.S. Veuillez communiquer larticle pour stopper cette vanglisation du monde.

     

    : !
     

                
    Dr.Zeinab
  • Franais