saaid.net
::  :: ::   :: ::   :: ::   :: ::   :: ::  :: ::  ::
  • -
  • -
  • -







  • Un racisme chrtien
    ou
    Une dfaite de la raison occidentale ?!

    par Dr.Zeinab Abdelaziz
    Professeur de civilisation Franaise

     
    Le dimanche 29 novembre 2009 les musulmans du monde entier, et non seulement ceux de la Suisse, ont reu un coup de poing en pleine figure. Un coup de poing magistralement prpar, bien avant la fameuse confrence de Ratisbonne en 2006 qui fut, elle, un pas dans l'application d'une attaque dclare. Venant comme rsultat direct d'une propagande bien faite, ayant ses hauts et ses bas, mme en sourdine, le droulement de la procdure rvle une mise en scne qui crie l'artificiel sinon le subterfuge. C'est en 2006, mme anne de Ratisbonne, que l'affaire des minarets a commenc, l'initiative populaire ayant t lance en 2007, et les 100.000 signatures requises, dpassant jusqu' 113.540, ont t dposes en juillet 2008.

    A noter que ce mme 29 novembre il y eut deux votes en Suisse et non seulement celui des minarets, le second concernait la prohibition de la vente d'armes des pays trangers. Il est trs rvlateur, hlas, de voir que la prohibition a t refuse l'unanimit de 68 %, puisque le taux de la vente d'armes militaires rapporte la Suisse cinq cent millions d'euros par an... (sans commentaire !)

    Le point de dpart de cette immonde vague raciste des minarets remonte, apparemment, la comdie monte du 11 septembre 2001, qui commena avec le crie sauvagement haineux d'un Bush, dclarant sans la moindre vergogne une croisade contre l'Islam, qui depuis lors porte "officiellement" l'accusation de Terroriste. Crie qui fait le pendant de celui du pape Urbain II qui rassembla ses hargnes sous le signe du Christ, comme volont et soldats de Dieu, pour commencer sa premire croisade en 1095 ! Il serait intressant de terminer ce survol de liens en rappelant que le journal "La Croix" du 17/9/2006 affirme que depuis le lundi 9/11, "et alors que le pape n'avait pas encore prononc sa confrence Ratisbonne, les journaux italiens parlaient dj de Benot XVI et l'Islam"!! Ce qui prouve le rapport prmdit entre la confrence, cette date prcise, l'inhumaine catastrophe fomente, in situ, part des dirigeants amricains trs hauts placs, et cette affaire des minarets entre autres. Est-il lieu d'ajouter ici que depuis ce 9 septembre plus de dix millions de musulmans ont t dcims ou carboniss, pour ne rien dire du sol de leurs pays ?

    Et si nous remontons un peu en arrire, au Concile Vatican II (1965), on verra que c'est un de ses principaux dcrets, tous textes confondus : l'limination du communisme dans la dcade 1980-1990 ; l'limination de l'Islam dans la dcade 1990-2000 ; l'vanglisation du monde afin que le troisime millnaire commence avec une monde christianis ; la formation de deux Conseils pontificaux : un pour mettre en pratique l'vanglisation du monde, l'autre pour le dialogue interreligieux. Lorsque le troisime millnaire commena avec le mme monde, non christianis, le Conseil cumnique des Eglises confia en janvier 2001, aux Etats-Unis, le soin d'accomplir la mission d'radiquer l'Islam. Le 9 septembre 2001 commena la catastrophique comdie monte qui, pour rien au monde, ne peut tre que "Home Made", puisqu'il s'agit d'une mise en pratique de la thorie intitule : "dmolition sous contrle", que personne ne peut accomplir moins d'avoir tous les menus dtails secrets du btiment.

    Et si nous remontons encore un peu plus loin, au Concile de Vienne (1311-1312), convoqu par le pape Clment V, on sera vraiment pris de malaise en lisant la clause N 25, qui prouve jusqu' quel point la planification se poursuit, et jusqu' quel point les ralisateurs se succdent sur le mme chemin de l'radication de l'Islam et des musulmans :

    "Pour l'offense du nom divin et la honte de la foi chrtienne, il arrive que, dans certaines rgions du monde soumises des princes chrtiens, o des sarrasins habitent avec des chrtiens, parfois part, parfois mls eux, leurs prtres, appels en langue vulgaire Zabazala, invoquent et annoncent haute voix le nom de Mahomet, dans leurs temples ou mosques, o les sarrasins se runissent afin d'adorer le perfide Mahomet, et ceci chaque jour, des heures dtermines, partir d'un lieu lev, et qu'ils y professent publiquement certaines paroles en son honneur, ce que chrtiens et sarrasins entendent () Puisque ces chose qui dplaisent la majest divine ne doivent plus tre tolres, avec l'approbation du saint concile, Nous dfendons avec la plus grande rigueur qu'elles se produisent dsormais l'intrieur des territoires des chrtiens, et, Nous enjoignons () tous et chacun des princes catholique, sous l'autorit de qui lesdits sarrasins sont placs et ces choses se produises, d'liminer totalement de leurs territoires et de veiller ce que soit limine la honte que ce qui prcde entrane () Nous interdisons expressment que quiconque relevant de leur autorit s'aventure par la suite ou soit encourag invoquer ou professer publiquement, comme il a t dit, le nom sacrilge de Mahomet, ou entreprendre le plerinage mentionn. Ceux qui oseront agir en sens contraire seront corrigs de telle manire, au nom de la rvrence due Dieu, que les autres, terroriss par leur exemple, seront loigns de la mme prsomption". (Les Conciles cumniques, t. 2**, p. 380).

    Citation un peu longue mais qui met en relief non seulement la volont d'radiquer les minarets, mais la mosque, la prire, le plerinage et surtout le "perfide et sacrilge Mahomet", le Prophte de l'Islam qui doivent tous tre limins de tous les pays gouverns par des chrtiens !! M'abstenant de tout commentaire, ici aussi, je laisse chaque lecteur le soin de qualifier "l'honorabilit" de ces dirigeants, qui tiennent absolument et obstinment imposer leur racisme discriminatoire.

    C'est pourquoi il n'est pas tonnant de voir que le vote remportant un 57,5 % soit considr comme unanimit, que le mme jour du vote le Conseil fdral et le Parlement ont accept ce rsultat, que le lendemain la France, la Belgique, la Hollande, les Pays Bas, l'Irlande du Nord se prcipitent pour chanter l'unisson de cette ignominieuse mascarade. L'opinion publique s'enflamme, ou pousse s'enflammer, elle clate tel un tonnerre qui gronde, accompagn de tout un toll d'expressions qui rvlent quel point toute l'affaire est bien "cuisine", ne citer qu' titre d'exemples :

    "Le minaret vient heurter une identit chrtienne pour imposer un pluralisme religieux qui passe mal" ; "Ce ne sont pas seulement les minarets qui fchent mais bien les mosques" ; "La France n'est pas une terre de l'Islam" ; "l'Islam inquite, il reste peru comme une religion de conqute" ; "C'est un symbole trop voyant" ; C'est un signe ostentatoire" ; "il faut dfendre l'identit chrtienne" ; "Il faut sauver les racines chrtiennes de l'Europe" ; "L'on va se faire bouffer par dix millions d'immigrs" !! C'est le mme racisme qui se poursuit travers les sicles, hlas !

    Est-il lieu de faire le lien avec le fameux "signe ostentatoire" lanc par Chirac, en imposant sournoisement l'limination du voile islamique, ou celui de "l'identit et des racines chrtiennes" lanc par Benot XVI, pour comprendre les coulisses de cette raciste imposture. Car imposture et racisme il y en a en toute lettres majuscules.

    Si l'on ajoute ce qui prcde les quelques 260 runions publiques qui auront lieu d'ici fin janvier 2010 dans les dpartements, en France, lanc par le ministre de l'immigration, pour dire : "si tu ne correspond pas ce modle, fou le camp" !! On voit bien qui est vis par toute cette programmation machiavlique qui se joue.

    Lorsque la situation atteint une acuit pareille, on est oblig de s'interroger sur le sens profond des vnements, et essayer de relever les principaux points ou domaines qui la composent. L on se trouve avoir affaire quatre secteurs dtermins : le colonialisme ; le christianisme ; les immigrs ; l'Islam, - que l'on verra brivement chacun part :

    Nul n'ignore les mfaits catastrophiques du colonialisme, qui, malgr la dite dcolonisation, se poursuit grce aux vassaux institus sur place avant le dpart apparent des colonisateurs, surtout par des gouvernants militaires. Parler du colonis, veut dire pointer la misre humaine, sociale, conomique, politique, technique, culturelle, cultuelle, civilisationelle d'une infinit de peuples maintenus, par la force des choses, sous le seuil de la pauvret. Ce sont tous les pays europens, chrtiens, qui depuis plus de cinq cent sicles mnent ce jeu infme, avec tout ce qui s'en suit, sans la moindre crainte ou honte, extirpant les biens, les richesses, et imposant l'inculturation de l'vangile par tous les moyens, sous cape d'abord, puis tel qu'on le voit actuellement sous l'appellation de la "nouvelle vanglisation du monde"!

    Nul n'ignore aussi l'histoire ensanglante du christianisme, depuis ses premiers pas jusqu' nos jours, non seulement pour radiquer toute entrave son expansion, malgr son miettement en plus de trois cent trente glises actuellement, mais pour imposer toutes ses tapes et ses dogmes purement invents. Un arsenal d'armements, d'institutions, d'organisations, qui ont fauchs des dizaines de millions d'tre humains de par la terre. Une telle cruaut indescriptible et obsessionnelle n'a t mise nue systmatiquement que depuis le sicle des Lumires, mme si elle avait des prmices du temps mme de ces laborations, qui aboutit au vingtime sicle, aux travaux de recherches de l'Institut Westar aux Etats-Unis qui annona, preuves en mains, que 82 % des paroles attribues Jsus il ne les a point prononces, et que 86 % des actes attribus Jsus il ne les a jamais faits. C'est pourquoi on parle actuellement "d'une forte scularisation et d'une inexorable dchristianisation o l'image du christianisme n'a jamais t aussi faible". Ce n'est donc pas la faute l'Islam, sa prsence ou aux musulmans, mais tout ce qui a vraiment noirci la face du christianisme actuel le long de l'histoire. C'est pourquoi la prsence de l'Islam gne, parce qu'il fascine par sa simplicit, par sa logique, comme par son texte Rvl qui n'a point connu les msaventures des textes bibliques.

    L'histoire des immigrs en France, en Europe, ou plus prcisment dans tous les pays colonisateurs, est bien connue comme causes et consquences, ne citer que le crime inhumain des mains d'uvre, qui rappelle un peu la traite des ngres : faire venir des milliers et des milliers d'immigrs, comme main-d'uvre moiti prix par rapport la normale ou pire encore, les entasser dans des conditions infmes, les priver de la plus modeste notion de bien-tre, pour ne rien dire des lieux de culte amnags dans des sous-sols ou des hangars crasseux, insalubres, dnote non seulement d'une hypocrisie inhumaine, mais d'un racisme inacceptable et inadmissible de la prtendue raison occidentale.

    Enfin, parler de l'Islam, c'est d'abord parler du monothisme et de l'unicit absolue de Dieu. Nul n'ignore quel point les juifs manipulrent leurs textes, qui furent labors jusqu'au Xe sicle, turent les prophtes, abandonnrent le monothisme et reprirent le veau. C'est pourquoi Jsus est venu dclarant trs nettement : " Je n'ai t envoy qu'aux brebis perdues d'Isral " (Math. 15 : 24), et c'est le mme conseil qu'il donne ses aptres : " Ces douze, Jsus les envoya en mission avec les prescriptions suivantes : Ne prenez pas les chemins des paens et n'entrez pas dans une ville de Samaritains : allez plutt vers les brebis perdues de la maison d'Isral " (Math. 10 : 5,6). Ce qui prouve, d'un ct, que tout le message de Jsus est d'tre venu pour les brebis perdues d'Isral, lui et ses aptres, pour les ramener sur le droit chemin du monothisme ; d'un autre ct, cette phrase dnonce et annule catgoriquement "l'vanglisation du monde" que l'Institution vaticane est entrain d'imposer, tambour battant, tous les peuples actuellement ! Pour la simple raison : la Trinit a t invente et impose au IVe sicle, comment peut-elle se trouver dans un texte datant de la seconde moiti du Ier sicle moins que ce ne soit une contrefaon ?!

    Tel qu'on le voit hlas, l'affaire des minarets est beaucoup plus ancienne et beaucoup plus grande qu'elle ne le parait. C'est de tout un programme d'extirpation qu'il s'agit : l'extirpation de l'Islam et des musulmans, non seulement de l'Europe mais du monde entier. C'est ce quoi il faut vraiment faire face, de part et d'autre, pour remdier une situation qui reprsente en ralit une dfaite de la raison humaine, quoique des degrs varis : les judo-chrtiens pour un racisme double-faces, malsain et impitoyable ; les musulmans pour avoir accept de se taire depuis longtemps, de se plier sous le joug qui leur est impos et surtout d'accepter tre les outils employs pour cette radication, - quelles que soient les promesses ou le miroitement de la vassalit.

    Si les dirigeants et les gouvernants, de part et d'autre, mnent ce pitre jeu inhumain, n'est-il pas temps que les peuples se rveillent et tiennent les rnes de leur vie, de leur avenir, de leur prsence sur Terre qui, elle, appartient tout le monde ?!

    6 / 12 / 2009

     

                
    Dr.Zeinab
  • Franais