saaid.net
::  :: ::   :: ::   :: ::   :: ::   :: ::  :: ::  ::
  • -
  • -
  • -







  • L'Evanglisation et l'appauvrissement de l'Afrique !

    par Dr.Zeinab Abdelaziz
    Professeur de civilisation Franaise

     
    La seconde Assemble spciale pour l'Afrique, tenue au Vatican du 4 au 25 octobre 2009, avait pour titre "l'Eglise en Afrique, au service de la rconciliation et de la paix". Presque 250 pres ou vques, participaient pour dbattre des problmes d'un des continents les plus exposs aux guerres, la misre et aux consquences coloniales et poste-coloniales. Les peuples dAfrique tant victimes dune mauvaise gestion publique, de la part des autorits locales, et surtout d'une ignominieuse exploitation de la part des puissances trangres, il reste voir les vraies orientations de cette runion-planification !

    Le titre de l'Assemble mne se demander : "rconciliation" de qui et de quoi ? Sur le plan africain, toutes les guerres qui s'y jouent, leurs ficelles sont menes par les grands tenants de marionnettes de part le monde, par les dirigeants d'un Occident raciste, colonisateur et usurpateur, qui a recours ses liges, implants sur place, pour mener son Jeu ! Affamer les Africains et extirper leurs trsors, est le critre. Est-ce cela la rconciliation de tous ces leaders-imposteurs, pour mener un Jeu autre, mieux perform pour contraindre, harceler et opprimer davantage ? Susciter des guerres entre les communauts locales est devenu traditionnel, ne citer que : la cration d'un problme Berbre en Algrie, pour scinder le pays ; celle du Darfour, o toute la communaut presque est "porteuse" du Qur'n, le connaissant par cur ; ou celle entre les minorits coptes ou chrtiennes et les grandes majorits musulmanes en Egypte et ailleurs. De quelle rconciliation s'agit-il ?

    Sur le plan christianisme, de quelle rconciliation peut-on parler ? Toutes les glises, dont le nombre dpasse les trois cent bifurcations, tous membres du Conseil cumnique des Eglises, se font la guerre dans leur course fanatique de l'vanglisation du monde... Est-ce la rconciliation de tous ces frres spars sur des problmes de fond, de credo, pour en faire l'Eglise Universelle, qui est dsign ? Est-ce pour chanter l'unisson en une seule vanglisation, pour mieux essorer les peuples africains et leur imposer une inhumaine inculturation, une foncire infiltration pour mieux soustraire leurs entrailles et mener leur complte radication ? Le rle infme de l'Eglise et son intervention meurtrire dans le Rwanda, o des pres et des surs s'avrrent tre des incendiaires, en attisant les flammes dans des hangars ferms, pleins d'africains rfugis, n'est point oubli ! Pour ne rien dire de l'autre rle infme de l'Eglise et l'affaire du prservatif, causant la mort de milliers d'africains contamins du Sida ? Rconciliation de qui ou de quoi, de nouveaux assassins, ou d'un no-colonialisme ?!

    Sur le plan de la guerre mene par le Vatican contre l'Islam, nul n'ignore la rage obsessionnelle avec laquelle il marche tel "un rouleau compresseur" (d'aprs le Monde) sur l'Islam pour l'radiquer. Nul n'ignore l'arsenal de moyens mis en action pour anticiper cette radication. Un ventail dont l'tendue va des membres du clerg, tous les laques, en passant par les innombrables Missions, Organisations, Institutions, mass mdia, Internet, hommes politiques, touristes, bref, officiellement : aucun chrtien n'chappe cette participation impose tous les adeptes par le Concile Vatican II. Inutile d'ajouter qu'on trouve aussi une jeunesse missionnaire et, pire encore, des enfants missionnaires, ce qui rvle une hystrie obsessionnelle ! Mme les nouvelles technologies de communication ne font pas exception, et leur utilisation est au service du magistre de l'Eglise, pour dvelopper une culture d'vanglisation, et imposer "la seule parole susceptible de sauver l'homme", comme le pape ne cesse de le rpter de vive voix ou par crit. Va-t-il enfin rconcilier foi et raison pour admettre que ces musulmans, qu'il veut arracher leurs croyances, ont le droit d'aimer et de tenir ferme leur religion ?! Drle de rconciliation qui ne va point de paire avec la furie de la nouvelle vanglisation qu'il impose!

    Il ne serait point superflu de rappeler, ici, les travaux de recherches de l'Institut Westar, aux Etats-Unis, sous le titre de "Jesus Seminar", o plus de deux cent professeurs spcialistes des Textes bibliques, se sont runis durant des annes, et ont finit par prouver que 82 % des paroles attribues Jsus, il ne les a pas prononces, et que 86 % des actes qui lui sont attribus, il ne les a point commis ? Avec des Textes ce point manipuls, on n'a pas le droit d'outrager un Texte Rvl, la Vraie Parole de Dieu demeure intacte depuis sa Rvlation jusqu' nos jours, pour imposer des credo forms travers les Conciles, le long des sicles. Il suffit ici de rappeler tous les efforts qui se mnent, de la part de d'Eglise, depuis des sicles, pour manipuler le Qur'n. D'un ct, ils s'puisent mietter la langue arabe, d'un autre ct, vouloir cote que cote "lire le Qur'n en utilisant les mthodes de la critique littraire moderne" le lire "selon la mthode de l'analyse rhtorique !

    Est-il ncessaire de montrer que tous les procds d'analyse auxquels l'Occident est parvenu dans ses tudes linguistiques, sont en rapport direct avec ses langues, d'origine latine, alors que l'arabe est une langue smitique ? Comment peut-on se permettre une drive pareille moins que le but ne soit un sabotage prmdit, ne citer que le travail qu'assume l'Institut Oasis et tant d'autres ?!

    Tel qu'on le voit, ds le titre, cette Assemble semble tre runi pour une raison tout fait diffrente que cette prtendue "rconciliation", et je n'ajoute mme pas le reste du titre parlant de paix. Car quelle paix peut-il y avoir quand on fait face aux no Conquistadors et au no colonialisme ?

    La rponse ne se laisse point attendre sur le vrai but de cette Assemble. Il est rvoltant de lire, le 27 octobre, sur un des sites vaticanais, que les Pres synodaux, la fin de leur runion, "rendent grce Dieu pour labondance des ressources naturelles de lAfrique". Que viennent faire ici les ressources naturelles ? Tristes remerciements, puisque c'est pour une raison conomico-politique que cette Assemble "religieuse" s'est runi, car il est dit nettement : "Les ressources minires africaines valent 46 200 milliards de dollars" et qu' "avec 12% de cette somme, lAfrique pourrait financer la construction dinfrastructures au niveau europen". Ce qui pose d'embl le vrai but escamot sous un titre fallacieux, car il s'agit d'une proie bien grasse s'accaparer !

    D'aprs une enqute publi par David Beylard, conomiste congolais, sur Les Afriques (revue conomique panafricaine), il s'avre que le montant total des richesses africaines serait de lordre de 46 200 milliards de dollars, note-t-il : La valeur financire des gisements africains de matires premires, jusque-l dcouvertes, est de 46 200 milliards de dollars ! Pourquoi lAfrique ne russit-elle pas valoriser une semblable richesse qui quivaut 13 fois le rendement annuel de la Chine ? Un patrimoine largement suffisant pour transformer le continent en une des premires puissances mondiales. Ce manque du dveloppement de lAfrique, dans son ensemble, demeure le modle conomique fond sur des finances spculatives, que l'Occident ethnocentriste et usurpateur sait bien mener. Voil un exemple que l'auteur ne manque pas d'avancer :

    Des socits minires sans moyens consquents, parfois sans personnel, ni bureaux, appartenant des actionnaires anonymes, immatricules dans des paradis fiscaux, parviennent, avec force promesses et mises en scne, convaincre des gouvernements africains de leur confier des concessions minires gigantesques. Une fois le contrat en poche, ces socits se prcipitent sur des bourses peu regardantes, gnralement canadiennes, pour valoriser leurs titres africains et empocher de coquettes plus values avant mme quun seul gramme de minerai ne soit extrait de la concession qui leur a t confie..

    Ce qui veut dire qu'en pratique, on cre sur la carte une richesse garantie par les ressources africaines, sans que celles-ci soient rellement exploites et, ce qui plus est, sans quelles apportent de rels bnfices aux vrais propritaires, aux africains. Une situation plus que scandaleuse, quand on pense que le systme financier international, vraie sangsue discriminatoire, continue dexiger le paiement des intrts accumuls sur les dettes contractes par les pays africains, par l'intermdiaire de leur Institution le Fond Montaire International !

    A quoi il ne serait pas inutile d'ajouter cette citation tire d'une des interventions de l'Assemble : "Selon une tude effectue par une socit de consultation spcialise dans les investissements en Afrique, il y a dans le continent africain 10 millions de gisements de matires premires (aussi bien dans la terre ferme quen mer), mais seulement 100 000 sont exploits. 9 millions 900 mille gisements, soit 90% du total, ne sont pas mis en valeur. Bien plus, elles sont connues et mme catalogues dans une banque de donnes, qui se targue des technologies satellitaires et informatiques les plus avances".

    Il n'est donc pas tonnant de lire comme conclusion finale de cette Assemble : "Pour sa part lÉglise cherchera instituer dans les diffrentes nations du continent un systme de formation dans la gestion des ressources naturelles. Ce qui veut dire : plus d'interfrence, plus d'ingrence, pour mieux s'accaparer de ces ressources-aubaines !

    Ce n'est donc ni une rconciliation ni une paix quelconque qu'on a affaire, mais un double no-colonialisme. Un no-colonialisme conomique, vcu, et qui sera davantage men dans une exploitation anarchique des ressources naturelles masquant le pillage planifi des richesses ; et un no-colonialisme moral, qui consiste maintenir les pays africains sous perfusion financire, moyennant une alination thico politique, en imposant aux peuples africains les critres du dvergondage europen, dbrid, pousss l'extrme, systmatiss par des instances diverses.

    A ceux qui se demanderaient : comment le Vatican, la plus puissante Institution religieuse au monde, se lancerait-il dans une aventure aussi ignominieuse qu'inhumaine ? Il suffit de voir annonc qu'en 2002, le dficit consolid du Vatican s'levait 13.5 millions d'Euros, et cela malgr ses revenus inimaginables. Mais il suffit de lire ce que Tony Bushby crit sur "The Papal Billions", de penser l'affaire de la Banque Ambrosiano, pour voir quel degr s'tend la corruption maffieuse dans cette cit, ce reliquat des anciens Etats Pontificaux et de la controverse dite "la question romaine". Un Etat cre le 11 fvrier 1929, comme reprsentation temporelle du Saint-Sige, dont la seule et unique raison d'tre est cette immuable volont de maintenir les deux pes n'importe quel prix, quitte radiquer les peuples de tout un Continent !

    N'est-ce pas le signe de la fin de la Paix Clmentine ou paix de l'Eglise dans l'espace lac national et le renouveau de la Pax Romana dans l'espace des autres : exporter le contradictions internes vers l'extrieur soumis au feu du canon et la devise des lgionnaires : " soumettez ceux qui rsistent et domptez les superbes " des pays d'Afrique et d'Asie.

    5 / 11 / 2009

     

                
    Dr.Zeinab
  • Franais