saaid.net
::  :: ::   :: ::   :: ::   :: ::   :: ::  :: ::  ::
  • -
  • -
  • -







  • Dans une interview la chane Ana

    par Dr.Zeinab Abdelaziz
    Professeur de civilisation Franaise

     
    Dans une interview la chane Ana
    Al Qaradaoui ramne la parution des groupes de violence une incomprhension du Fiqh

    * Nous devons combattre pacifiquement pour le renversement des gouvernements en droute
    * La plupart des gouvernements musulmans sont lacs, mais la lacit a des degrs

    Par Mostafa Abdelmguide

    Le savant, docteur Youssef al Qaradaoui, prsident de lUnion Internationale des Savants Musulmans, assure que les groupes (jamates) de la violence ont essay la force, et ne sont pas arriv renverser un gouvernement ou changer un systme, considrant quil incombe aux musulmans dapprendre des expriences du monde, pour changer les gouvernements qui chouent leur mission, et quils doivent combattre pacifiquement pour la ralisation de cet objectif.
    Il fit lloge de lexprience du parti turc Justice et dveloppement dans son affrontement avec la lacit, qui a sa mainmise sur le fonctionnement du parlement, en vitant laffrontement, en ayant recours la sagesse et la graduation, jusqu la ralisation de rsultats dont le monde en fit lloge.

    Cela eu lieu durant le programme du lundi 7 septembre, Le Fiqh et la vie , diffus durant tout le mois de Ramadan, sur la chane Ana (12226 Hz Nile SAT), prsent par Akram Kassab, au cours duquel la discussion aborda les groupes de violence et ce quoi ils aboutirent comme rvisions, grce auxquelles ils dpartirent de la violence et de lexpiation.
    Al Qaradaoui considre que le Jihad ne sarrte pas lpe, mettant en relief les innombrables autres aspects du Jihad, qui sont ouverts face la jeunesse enthousiaste, parmi lesquels il dnombra, pour servir les gens : lducation, la culture et lenseignement, lannonce de lIslam et la rectification des aspects trompeurs qui laffectent de par le monde.

    Q : - Quel est le moyen, notre poque, travers lequel la jeunesse, surtout lenthousiaste, puisse faire quelque chose pour cette religion et sentir avoir accompli lobligation du Jihad ?

    R : - La jeunesse a le droit de senthousiasmer pour sa religion, et les ambitieux dentre eux ont le droit daspirer avoir part au Jihad pour lamour dAllah, dtre passionn pour le martyre, davoir une part de ce que les jeunes de parmi les Compagnons du Prophte (saws) avaient, tout cela cest de lenthousiasme lgitime. Le problme se pose lorsque laffaire est dplace, alors ils sengagent dans un combat quils nomment Jihad mais qui na rien voir avec le Jihad. Car toute chose a ses rgles, ses normes et ses conditions. Des fois les conditions requises manquent, ou les normes ncessaires sont incompltes. Cest pourquoi un Fiqh est indispensable. Ce programme tlvis dailleurs sintitule le Fiqh de la vie , car sans Fiqh tu ne peux rien prsenter qui te soit agr auprs dAllah.
    LImam Hassan al Bassary dit : recherchez la science de sorte ne pas nuire au culte, et recherchez le culte de sorte ne pas nuire la science. Si des gens dlaissent la science et prennent la route du culte, ils entrent avec leurs pes en dissidence avec la Oumma de Mohammad (saws), - il fait allusion aux Kharijites. Les Kharijites taient de pieux adorateurs, qui jenent, qui sont constants, lisent le Qurn, se sacrifiant pour lamour dAllah. Leur dfaut ntait point dans leur conscience ou leur cur, mais dans leur tte, dans leur cerveau, puisquils comprirent mal le Qurn et combattirent les musulmans, trouvrent licite le sang dautrui, au point de porter atteinte au Fils de lIslam, le premier-n, Ali ebn abi Taleb (quAllah soit satisfait de lui). Une bonne comprhension du Fiqh est ncessaire, Celui qui Allah veut du bien Il le fait se pntrer du Fiqh de la religion .
    Le Prophte a dit de ceux-l : Ils lisent le Qurn mais il ne dpasse pas leur gorges ; lun dentre vous ddaigne sa prire par rapport la leur, son Qiym (prire surrogatoire nocturne) au leur Qiym, son jene leur jene, sa lecture (du Qurn) leur lecture, et malgr cela ils dvient de la religion telle une flche qui traverse la cible . Ils font appel aux paens et tuent les gens de lIslam. Il est donc important que le jeune homme comprenne bien le Fiqh de ce quil veut, pour lamour dAllah.

    Q : - Vous tes un des Cheikhs de lveil islamique des temps modernes, comment voyez-vous ces groupes qui portrent les armes, versrent du sang et chacun dentre eux prenait comme prtexte des Versets du Qurn ou des Hadiths ?

    R : - Les Kharijites faisaient de mme aussi. Le problme de ceux-ci rside dans le fait de sen tenir aux Verstes probables et de laisser les Versets prcis. Tout le monde cite des Versets et prend comme argument des Hadiths, mais limportant est de mettre la citation dans son contexte, de ne pas altrer les mots de leur place. Ces jeunes ont une dfectuosit dans leur Fiqh, ils ont leur propre Fiqh, quils accumulrent grce des lectures dici et de l, de certains cheikhs. Ce Fiqh a une dfectuosit du ct de leur faon de voir les non-musulmans : ils considrent le sang et les biens de tout non-musulman comme tant licite !
    Partant de l ; certains dentre eux trouvrent licite de voler des magasins de bijoutiers appartenant des coptes en Egypte, bien que ceux-l dpendent de Dar al Salam : il leur revient ce qui nous incombe et il leur incombe ce qui nous revient. Leur sang et leurs biens sont illicites. Bien plus, il nous est demand de combattre pour la protection de leur sang, de leurs biens et de leur honneur. Le problme est quil existe une dfectuosit dans ce Fiqh, dans le sens du Fiqh du changement du rprhensible, surtout quand il sagit de changer ce rprhensible par force. Est-ce que toute personne qui voit quelque chose quelle considre comme rprhensible doit la changer par force, - bien que cette chose l ne jouisse point dun consensus ?

    Changement du rprhensible

    Ces gens tirent leur argumentation dun des Hadiths du Prophte (saws) : Celui dentre vous qui voit quelque chose de rprhensible quil le change avec la main, sil ne peut le faire que ce soit avec la parole, et sil ne le peut que ce soit avec le cur, cest le moindre de la foi .
    Mais cela a des conditions : 1e que ce soit du rprhensible, et pour quil le soit il faut quil y ait un consensus. Sil y a divergence, les savants disent : point de rprhension dans les questions divergences. Prenons comme exemple, si je dis : le chant est licite, et toi tu dis illicite, tu nas pas le droit de dire : cest un concert de chant, et tu vas le dtruire ! Pour les questions qui comportent une divergence on na pas le droit de lui imposer une rprhension, surtout par force.

    Q : - Si ctait par exemple un thtre o une danseuse performe sa danse presque nue, les jeunes doivent-ils changer cela ?

    R : - Je nai pas termin les conditions : 1e il faut quil y ait un consensus sur cette chose ; 2e il est indispensable que ce rprhensible soit devant toi, et non par supposition. Si ce thtre est ferm, tu nes pas cens y entrer. 3e tu dois tre en mesure de changer ce rprhensible.
    Ensuite, supposons quil y ait un rprhensible que lEtat protge ou qui dpende de lEtat, et que si toi tu le changes tu tombes en affrontement avec lEtat. Quen serait le jugement en ce cas ? De parmi les conditions aussi : ne pas enrayer un rprhensible par un autre plus grand. Si par exemple tu vas dans un magasin de vidos et tu provoques la mort de quelques personnes, lemprisonnement de quelques autres, le dispersement de quelques familles, tout cela ne test point requis. Si le changement dun rprhensif fait face lEtat, ce nest pas chaque personne qui peut affronter lEtat. Comme le dit justement Imam Ahmad : Ne texpose pas au pouvoir car son pe est tire du fourreau .

    Q : - Ils disent mais nous avons recours Allah ?

    R : - Un rprhensif que ltat protge est limin par lun des trois cas suivant les normes de notre poque : que tu aies un pouvoir sur larme, car larme est celle qui peut changer le systme, - mais ce qui sest pass de la part dun groupe comme celui de lcole militaire en Egypte, il y a quelques dcennies, nest quun comportement enfantin, surtout dans un grand pays o il nest pas facile de maitriser larme.
    2e : Avoir mainmise sur le peuple, dans le sens o le peuple puisse te seconder, comme Khomeiny en Iran. Le Shah tait autoritaire, oppresseur, encourag par les amricains, possdait une arme et un service de renseignement hautement quip, le Savak . Mais Khomeiny a pu inciter le peuple prendre son ct, poussa une manifestation qui engloba des millions, le peuple se mit dun ct et larme de lautre. Ils sentreturent durant des jours. Mais aucune arme au monde ne peut continuer tuer ses familles et son peuple linfini. Elle sest rendue. Cest ce quon appelle une rvolution populaire.
    3e : Le changement par lintermdiaire de la dmocratie, travers les parlements, o tu te prsentes aux lections, et si tu jouis dune approbation populaire tu emportes la majorit. Grce cette majorit tu peux changer les rglements pour liminer le rprhensible.

    Rvision de la violence

    Q : - Certains jeunes enthousiastes, un moment donn, surtout en Egypte, ont tu des touristes. Quel est le statut du meurtre de ces touristes ?

    R : - Cela aussi revient la dfectuosit qui se trouve dans le Fiqh du jihad. Ils ont mal compris que le sang du non-musulman est licite, et jen ai prouv la fausset. La mcrance seule nest pas une justification qui ncessite la mort des gens. Mme les savants ont dits que le militaire, c'est--dire celui qui est attenant des gens qui sont engags dans une guerre contre les musulmans, sil entre dans le pays des musulmans pour du commerce, il a droit la scurit, tre protg. Si tu lui accorde laman, tu nas pas le droit de lui nuire, - mme si cest une femme qui lui accorda cet aman, comme Om Hani, qui laccordt aux parents de son mari, des voisins. Lorsque son frre Ali ebn abi Taleb voulu leur nuire elle porta plainte auprs du Prophte (saws). Il lui dit : Nous protgeons ceux que tu as protg, Om Hani . Si telle tait la protection du voisinage, de la part dune femme, quen serait-il avec un visa livr par un Etat ?!

    Q : - Cet Etat, ces jeunes le considrent mcrant !

    R : - Mme sil tait mcrant, il gouverne des gens, et cette personne est entre dans le pays en tant tranquille, croyant quelle est sauf dans un pays islamique et quil nest point permis, en aucun cas, de lui porter atteinte. Cest pourquoi, lors du carnage de Louqsor, jai donn un sermon connu, o jai protest foncirement contre cet acte. Car cela porte atteinte lIslam et aux musulmans. Puis, quel est le tort dun Suisse ou dun Japonais que tu tues alors quil venait en touriste ? Cest une dfectuosit dans leur comprhension du Fiqh du jihad, des relations entre humains, et une dfectuosit dans la raction contre les gouvernants, une dfectuosit dans le Fiqh du changement du rprhensible, et une dfectuosit dans le Fiqh de lexpiation. Ces cinq sortes de dfectuosit poussrent ces jeunes tomber dans le crime. Je rends grce Allah que la plupart de ces jeunes, ou la tendance gnrale de parmi eux, prit connaissance de ces fautes.

    Q : - Etes-vous daccord sur cette rvision ?

    R : - Bien sr. Personnellement, lors des rvisions des groupes islamiques en Egypte, jai incit les autres groupes faire de mme. Ensuite, le groupe du jihad, en Egypte, les a rejoint, de mme Dr Sayed Imam. Jai aussi incit al Qaeda se rtracter. Ltre humain nest pas infaillible. Chaque personne est tenue par sa parole et on lui rplique, sauf celui qui gt dans ce tombeau, comme dit Malik en pointant la tombe du Prophte.
    Chaque tre humain se doit de se rviser surtout sil trouve que les gens autour de lui rprouvent ce quil fait. Est-ce que cela veut dire que tout le monde a tord et que lui seul a raison ? Ce groupe, le frre Nagueh Ibrahim et ses collgues, ils ont eu compltement raison de revoir leur Fiqh objectivement, et avourent quils staient tromps de route. Cest ce que nous devons encourager, faire lloge, car il ny a rien de meilleur quune personne qui se rectifie elle-mme.

    Lhrsie de lexpiation

    Q : - Ceux-l ont vers du sang, ont tu, est-ce que tout le monde a cette audace ?

    R : - Tout le monde est capable de cela, et chaque personne est capable de rviser ses actes. Pourquoi alors Allah demande la repentance (Repentez-vous, revenez vers Allah). Que veut dire la repentance ? La rtraction dun pass vers un prsent nouveau. La rtraction peut se rapporter pour le comportement, et peut ltre pour un mode de penses et de conceptions. Cest un courage moral quil faut reconnatre ceux qui le peuvent.
    Je saisi cette occasion pour exprimer mon admiration et mes loges pour ces jeunes, et jincite tous les autres groupes dans les diffrents pays, comme lAlgrie, le Maroc, lArabie Saoudite, le Ymen, le Pakistan et lIraq, rcapituler, craindre Allah pour le sang vers des musulmans. Le Prophte (saws) a prohib mme si un homme fait signe son frre avec son arme, rien quun signe, fut-il srieux ou pour rire, quen est-il alors de celui qui lgorge ? Il a aussi mis en garde de cela dans le discours dadieu : Ne redevenez pas mcrant aprs ma mort en vous entrecoupant la gorge , et dit Blasphmer le musulman est une immoralit, le combattre est une mcrance , et aussi Si deux musulmans se font face avec leurs pes, le tu et le tueur iront au feu . Il dit ceci pour le tueur, mais le tu, Prophte ? Il dit : Il veillait tuer son copain . As-tu pareille incitation la Oumma pour se rviser et se rconcilier ?

    Q : - Est-ce que vous trouvez que ces jeunes, lorsquils ont commis ces actes, leur but tait que la gouverne revienne lIslam ou bien avaient-ils dautres intentions ?

    R : - Nous ne pouvons pntrer leur conscience, et supposons quelle tait entirement voue servir lIslam. Cest ce qui est apparent dans leur affaire. Mais comme je lai dit, la bonne intention seule ne suffit pas. Allah nAccepte luvre moins quelle ne soit pure et juste. Lintention seule ne suffit que si elle saccorde avec le systme de la Loi (Charia). Les exemples de dfectuosit, lexpansion dans lexpiation qui eut lieu, de sorte que certains disaient : aprs le quatrime sicle de lHgire tous les musulmans taient des mcrants. Cette affaire dexpiation est trs grave : Qui accuse son frre de mcrance, lun des deux lencoure . Lorsquun musulman dit un autre : tu es mcrant, cest une coulpe religieuse, une coulpe scientifique, une coulpe de mouvement et une coulpe politique. Cest pourquoi il faut se dresser face cette vague expiatrice.

    Les gouvernements lacs

    Q : - Certains jeunes regardent les gouvernements dune faon pessimiste, accusent certains dentre eux de mcrance, accusent dautres dhypocrisie. Comment voyez-vous actuellement les gouvernements arabes ou musulmans ?

    R : - Les gouvernements arabes ou les gouvernements musulmans sont des degrs et des niveaux. On ne peut gnraliser ces choses. Il y a des gouvernements qui croient en lIslam, en la Charia de lIslam, mais ils appliquent une part et laissent le reste. Il y a un gouvernement qui ne croit pas en lIslam comme rfrence et ne croit pas que la Charia islamique puisse tre la base essentielle pour la vie des musulmans. Bien plus, il y en a qui hassent lIslam et les musulmans, il y en a des gouvernements lacs. La plupart de ceux qui gouvernent les pays des musulmans et des arabes sont des lacs. Mais il y a une lacit apprivoise, et une lacit sauvage, tyrannique. Une lacit qui coexiste avec la religion, et une autre qui la refuse catgoriquement. Jai deux ouvrages sur la lacit, lun est intitul : LIslam et la lacit face face , et lautre Lextrmisme lac . Lextrmisme lac est trs prilleux car il vise expulser lIslam de la vie.
    Ctait du point de vue purement religieux. Mais si tu regarde le ct humain, les gouvernements sont senss protger les droits de lhomme, veiller trouver de lemploi pour les chmeurs, la formation professionnelle des ouvriers, nourrir les affams, duquer les ignorants, soigner les malades, veiller sur les gens. Mais ce genre de gouvernements nassume pas ce droit. Cest pourquoi nos peuples sont gars et nous sommes la queue de la caravane, aprs avoir t la tte. Nous faisons tous partie des pays sous dvelopps, ou du tiers-monde, et sil y avait un quarto-monde certains de nos pays sy seraient affilis ! Malheureusement la situation de nos gouvernants est insatisfaisante, mais comment faire face cela ? Cest--dire navons-nous dautre moyen que dessayer de tuer ce souverain ou de lassassiner ? Nous avons essay ces moyens et ils naboutirent rien.

    Q : - Qui est celui qui a essay ?

    R : - Les groupes islamistes ont eut recours depuis longtemps, mais la violence na jamais pu changer un systme, renverser un gouvernement ou liminer un rprhensible. Tout au plus ils ont pu tuer un chef de gouvernement ou un ministre, mais la situation demeure la mme. Des fois celui qui a t loign sen va et celui qui le remplace est pire. Il faut que la Oumma se trouve dautres moyens pour profiter des expriences de lhistoire, des expriences du monde, car le monde a pu se mettre daccord sur des moyens prcis pour destituer un gouvernement sil choue assumer sa mission. Nous devons combattre pacifiquement pour arriver ce point. Sans cela nous ny pourrons rien.
    Lexprience turque

    Q : - Vous refusez de faire la guerre au monde, et maintenant vous refusez de vous insurger contre les gouvernants, quel serait donc le jihad que la jeunesse pourrait assumer en ces temps modernes ?

    R : - Les portes ouvertes pour le jihad sont innombrables. Il y a le jihad lintrieur, cooprer avec les peuples pour lducation, la formation en Fiqh, lenseignement, lunification pour un dnominateur commun pour le bien et pour le vrai. Il faut distribuer des rles varis la jeunesse. Il y a le travail lextrieur pour inviter les non-musulmans lIslam. Il y a des milliards de gens qui vivent et meurent sans rien connatre de lIslam. Dautres qui connaissent un Islam dform, que cest une religion de guerres et dpes, que Mohammad na cess de tuer les gens dun ct et dentasser les jolies femmes de lautre ! Il nous est demand de faire connatre la vraie face de lIslam.
    Cette jeunesse, si elle voulait servir sa religion, sa Oumma, faire triompher la Charia, les portes sont larges ouvertes. Lhomme ne peut tre incapable de trouver un moyen pour tablir la justice, rsister linjustice, inciter au bien et rfuter le mal. Lhomme ne peut rester compltement incapable pour toujours. Cela ne serait que par peu de moyens.
    Je cite en exemple une tentative russie de nos confrres en Turquie. Face la lacit autoritaire qui put liminer le Califat islamique et remporter la victoire sur le peuple turc pieux, par le feu et par le fer, par la violence et par le sang, et ddifier un Etat lac depuis 1924 jusqu nos jours, de sorte qu un moment donn il a empch lAppel la prire, imposa lexhibitionnisme par la loi, fit que toute la lgislation soit hors de la Charia, comme lgalit en hritage entre homme et femme.
    Puis vinrent nos confrres du Parti de Justice, et avant eux le Parti de la Concorde, et celui du Bonheur Ce sont des musulmans dans lessence, mais ils eurent recours la raison, car laffrontement direct ne mne rien. Ils usrent de sagesse et de graduation : Dieu na pas cr le monde en un jour mais en six . Ils ont pu raliser dimmenses acquis au service de lIslam et du peuple turc, et finirent par avoir une place dans le monde entier, mme dans le monde occidental.

    Q : - Vous trouvez qu lintrieur le changement doit se faire graduellement et pacifiquement, mais en ce qui concerne lextrieur, trouvez-vous que les mdias assument actuellement le rle ncessaire du jihad ?

    R : - Ce que je viens de dire, nous navons plus besoin darmes dchaines, de soldats enrgiments, dpes hors de leur fourreau, ou de porter des mitraillettes pour faire parvenir lIslam au monde. Peut-tre cela aurait t valable au temps de Kesra et de Csar qui squestraient les gens.
    Maintenant les portes sont ouvertes, cest un monde ouvert, la radiodiffusion, les chanes tlvises qui sadressent au monde en toutes les langues, linternet et son immense possibilit de renseignement, les dcouvertes scientifiques qui nous offrent la possibilit de nous adresser aux gens leurs domiciles, dans leurs chambres coucher, dans leur voitures et dans les rues. Mais, avons-nous eu recours tout cela ? Malheureusement pas.

    Q : - Lorsque vous avez formez le site Islam on line , vous dites que cest le jihad des temps modernes. Sur quoi vous tes vous appuy ?

    R : - Comment faire parvenir le message ? Mais on ne va pas ouvrir leur bouche pour le leur ingurgiter ! Linvitation consiste dire aux gens que lIslam a apport le monothisme dAllah, la fraternit humaine, les valeurs morales, le ct humanitaire. Faire connatre les qualits de cette religion. Les gens rflchissent, peut-tre au dbut ils vont refuser puisque cest le contraire de ce avec quoi ils ont grandi, mais petit petit les ractions changent.
    Comment lIslam sest-il rpandu dans le monde ? Sest-il rpandu par lpe comme ils disent ? Il y a des pays musulmans o larme na point pntre. LIndonsie, le plus grand pays islamique actuellement est-ce quune arme a t en Indonsie ? En Malaisie, aux Philippines ? La plupart des pays de lAfrique ? LIslam sest rpandu grce au commerants, aux soufis, car lislam cest le bien-savoir de linvitation : Appelle la Cause de ton Seigneur par la sagesse et la bienveillante exhortation, et discute avec eux de la faon la meilleur . Le dialogue avec bienveillance veut dire sdresser aux gens avec leur langue. Et lexpression avec leur langue Je la comprends dune faon bien plus large que le sens dinviter un Anglais en langue anglaise ou un Russe en langue russe. Elle veut dire : sadresser aux spcialistes en langage de spcialistes, aux communs des gens en langage des communs. Aux gens de lEst avec le langage de lEst, aux gens de lOccident avec le langage de lOccident. Adresse-toi aux Chinois en un langage autre que celui que tu parles avec les Britanniques. Ceux-ci ont une faon pour que tu puisses atteindre leur pense, et ceux-l en ont une autre. Nous voulons entraner des dizaines de milliers de partisans qui puissent bien prsenter lIslam, ce message cleste, humain, moral, international, tous les gens travers le monde, afin que la Misricorde dAllah puisse stendre tous. Il est dit : Et Nous ne tEnvoymes que Misricorde pour les Univers .

     

                
    Dr.Zeinab
  • Franais