saaid.net
::  :: ::   :: ::   :: ::   :: ::   :: ::  :: ::  ::
  • -
  • -
  • -







  • Mensonges accumuls et dcrets non-respects !

    par Dr.Zeinab Abdelaziz
    Professeur de civilisation Franaise

     
    En un temps o les mensonges accumuls deviennent le critre, et les dcrets non-respects le mode de vie, un arrt s'impose pour passer en revue les traits composants la situation actuelle en Palestine, l'occasion du 40e anniversaire de la guerre des six jours, juin 1967.

    Avant d'aborder l'attitude des colonisateurs sionistes, la lumire des fouilles archologiques rcentes, signalons d'abord le rle des deux principaux pivots sur lesquels et grce auxquels ces sionistes ont pu s'emparer d'une terre laquelle ils n'ont aucun droit de tous les point de vues ! Ces principaux pivots sont : la politique amricaine et la politique vaticane.

    Je ne traiterait point ici le troisime principal pivot, savoir : l'attitude des responsables arabes et musulmans, qui, n'taient-ce leur concessions rptes, quel que soit le motif impos par les politiciens occidentaux, et par l, leur tratrise, il n'aurait jamais t possible cette catastrophe inhumaine d'avoir lieu, ni ce gnocide d'tre ralis. Puisse les nouvelles dcouvertes dues aux fouilles archologiques menes en Palestine et au Sina, lors de son occupation, qui changent catgoriquement la donne des vnements, aider ceux qui auront le courage de reconsidrer la situation, dans son ensemble, la lumire de ces nouvelles donnes...

    Il n'est pas lieu d'aborder, ici, tous les mensonges sur lesquels s'lve la politique amricaine, ni tous les dcrets non-respects, le long de sa courte existence sur terre, mais il suffit de signaler que tout son difice et toute sa civilisation reposent sur une suite de gnocides, de dracinement des habitants, de boucheries, de ruines, de colonisations, de manipulations mdiatiques ainsi que de promesses jamais respectes... C'est la mme politique qui se perptue jusqu' nos jours, ne citer que les tout derniers : le massacre de Srebrenica, l'occupation insolente de l'Afghanistan et celle de l'Iraq. Occupation base sur ce fameux mensonge du 9/11/2001, foment par leur propre main, pour se doter d'une lgitimit internationale, afin de combattre l'Islam et les musulmans classs sous l'tiquette "axe du mal" ! Il suffit de passer en revue tous les ouvrages qui ont paru depuis, surtout l'occasion du cinquime anniversaire de ce coup de thtre

    De mme, il n'est pas lieu d'taler ici tous les mensonges sur lesquels s'lve l'institution vaticane, et tout ce qu'elle a commis de massacres, de gnocides, de bchers le long d'une vingtaine de sicles, pour imposer une religion base sur des mensonges et des textes manipuls Il suffit de citer la fameuse rhabilitation des Juifs du meurtre dicide, au Concile Vatican II, en 1965, malgr une centaine d'accusations claires et nettes, qui se trouvent encore dans les quatre vangiles. Cette fausse rhabilitation a permis la reconnaissance d'un Etat btard, et l'imposition de cette reconnaissance tous les pays qui refusaient d'admettre cette flagrante occupation. L'usurpation de la terre de Palestine, base sur l'ide d' "une terre sans peuple pour un peuple sans terre", n'aurait jamais pu voir le jour.

    C'est ce que les colonisateurs sionistes sont en train de parachever, grce ce gnocide qui se mne, au vu et au su de tout le monde, ou plutt grce au mutisme de tout le monde, habitu depuis quelques temps laisser faire laisser passer, selon les deux poids deux mesures ! Ce n'est pas sans raison d'ailleurs que Libration du 15 mai qualifia le pape Benot XVI de "menteurs professionnel", vu le nombre d'injustices perptus par l'tablissement qu'il prside, et le tas de mensonges qu'il couvre ou qu'il perptue !

    Il ne parait donc pas trange que cet Etat btard dpasse, en arrogance, les deux bastions qui aidrent sa formation. Cependant, les fouilles archologiques rcentes, menes surtout le long de ces dernires dcades, changent catgoriquement la ralit de la situation. Le 23/5/07 l'AFP signale que des soldats et des colons israliens ont commis des "homicides illgaux" en toute impunit dans les territoires palestiniens, d'aprs Amnesty International, dans son rapport pour 2006 publi mercredi. "Les barrages installs par l'arme et les restrictions croissantes imposes par Isral la libert des Palestiniens, ainsi que la confiscation par Isral des droits de douane collects au nom de l'autorit palestinienne, ont provoqu une dtrioration importante des conditions de vie des Palestiniens des territoires occups () la pauvret, la dpendance l'gard de l'aide alimentaire, les problmes de sant et de chmage ont atteint un niveau critique". A la suite de cet accablant rapport, suit un commentaire proposant : " le retour dans les frontires de 1967, que le peuple lu ne doit pas son impuissant dieu, mais l'ONU " !

    Ce qui veut dire : le prtendu prtexte disant que leur dieu leur accorda cette Terre est un leurre, un mensonge que tout le monde connat, car en fait, ceux qui leur accordrent vraiment cette terre usurpe c'est l'ONU, grce des mensonges accumuls ! Et lorsque cette organisation n'est pas arrive imposer son dcret de reconnaissance des colonisateurs de la terre de Palestine tous les pays, la politique amricaine eut recours son grand partenaire : le Vatican, qui ne tarda pas crer cette infamie de rhabilitation du meurtre dicide, nonobstant toutes les maldictions profres chaque messe du dimanche dans toutes les glises du monde !

    Quant ce qui ressort de tous les travaux de recherches, des livres ou des articles spcialiss, bass sur les fouilles archologiques, il suffit de signaler un de ces principaux ouvrages :"La Bible dvoile" (2002), d'Isral Finkelstein, directeur de l'Institut d'archologie de l'Universit de Tel-Aviv, et Neil Silberman, directeur historique l' "Ename Center for Archeology" de Belgique, qui co-signrent la plus tonique et la plus audacieuse des synthses sur la Bible et l'archologie depuis cinquante ans. Ils puisrent leurs arguments dans les dcouvertes les plus rcentes, et aboutirent une vision tout fait diffrente sur l'histoire du peuple Juif.

    Une des premires rectifications, que plusieurs savants partagent dornavant, c'est la mise en cause de la vracit de la Bible, qu'il n'est plus possible de considrer comme un livre d'histoire, mais un livre de propagande crit pour des raisons politiques et thologiques post eventum, des rcits de mmoire difis sur les ruines d'anciennes traditions.

    La datation d'objets trouvs lors des fouilles montre inexorablement la non vracit de la Bible. Celle-ci n'est, en fait, qu'une reconstruction littraire et politique en vue d'une implantation dtermine : "Ce sont des rcits qui ont t cousus ensemble partir des souvenirs, des dbris d'anciennes coutumes, de lgendes sur la naissance des diffrents peuples de la rgion et des proccupations suscites par les conflits contemporains", assurent les auteurs pour lesquels la Bible correspond l'mergence du royaume de Juda (au Sud), comme puissance rgional au VIIe sicle av. J.- C. Le royaume d'Isral (au Nord), passe sous la coupe de l'Assyrie voisine qui va amorcer son dclin. Ce qui mne dire : " les deux parties n'ont jamais t unifies et la grandeur antique d'Isral est une invention politique. " !

    C'est avec certitude que les auteurs ajoutent : " Il est aujourd'hui vident qu'un grand nombre d'vnements de l'histoire biblique ne se sont pas drouls ni au lieu indiqu ni de la manire dont ils sont rapportes. Bien plus, certains pisodes les plus clbres de la Bible n'ont tout simplement jamais eu lieu" ! Des conclusions qui bouleversent, certes, les anciennes visions de la Bible, et c'est ce qui permet de dcrire la civilisation de l'Occident chrtien qu'elle s'lve sur des mensonges politiques et thologiques accumuls.

    La question la plus importante qu'avancent les deux auteurs est la suivante : "Cela est susceptible d'ouvrir des horizons nouveaux, car les Juifs ne sont plus en droit de prtendre que la Palestine leur appartient parce que conquise avec l'appui de Jhovah. Certes, leurs anctres vivaient sur ces terres il y a plus de 3000 ans, mais ils les partageaient avec les Cananens, anctres des palestiniens. De toute faon, les Juifs ont perdu tout droit l'exclusivit du fait de leur absence pendant 20 sicles." !

    C'est la mme ide qu'avait dj prsent le pre Jean Landouzie dans sa thse de matrise, prsente l'Institut thologique de Paris, publie en 1978, ayant pour titre : "Le don de la Terre de Palestine". Thse dans laquelle il prouve, textes en main, que les juifs n'ont aucun droit cette terre. C'est la mme ide qu'il avance dans son intervention au colloque "Les Chrtiens du monde arabes", tenu Paris en 1987 : "la position sioniste est donc de justifier l'existence de l'Etat d'Isral actuel par le fait que dans la Bible, la Terre de Palestine a t donne par Dieu Isral. Mais l o se pose le problme, c'est lorsqu'on veut entraner le chrtien faire la mme affirmation au nom de la Bible". Et d'ajouter un peu plus loin : " D'autre part, la ralisation de la promesse est conditionnelle. Il s'agit de vivre dans la fidlit l'Alliance conclue entre Dieu et son peuple. La Terre sera retire si le peuple est infidle".

    Eh bien, nul n'ignore, d'aprs la Bible, qu'ils ont trahit l'Alliance, retournrent l'adoration du Veau, au polythisme et turent les prophtes. Puis le pre Landouzie ajoute : "La Terre de Palestine ne peut plus appartenir un groupe d'homme au nom d'un dcret divin quelconque, excluant une partie de sa population. La justice ne peut s'appliquer un peuple au dtriment d'un autre, au nom de principes religieux." Ce qui permet d'ajouter que les probes de parmi les ecclsiastiques se sentent gns entre des textes clairs et nets, et l'enlisement de l'Eglise dans les mensonges politiques.

    Dans un compte-rendu sur "La Bible dvoile", J.-P. Chavaz crit : "Jusqu'aux annes 70, l'archologie en Terre sainte avait une ide fixe, mettre en vidence les preuves de la justesse des rcits bibliques. Toutes ces recherches se sont soldes par des checs les auteurs bibliques n'avaient-ils pas truff leur rcit de repres historiques, en l'occurrence de rfrence au Pharaon ou tel vnement ? Mal leur en prit, car les nouvelles rvlations de l'archologie ont rduit nant toutes les certitudes concernant le droulement de l'histoire d'Isral Il semble ainsi que nombre de thologiens catholiques et protestants ont cess depuis longtemps de considrer l'Ancien Testament comme un livre d'histoire ... Les auteurs du Deutronome ne devaient certainement pas tre inspirs par le Tout-puissant ou alors ce dernier avait de srieux trous de mmoire" !

    Le N 391 de la revue "La Recherche", novembre 2005, comprend une rubrique de 29 pages, des articles crits par des archologues ayant particip ces fouilles en Palestine et au Sina, et prouvent les mmes rvlations disant que l'Ancien Testament a t crit pour un but de propagande politique et thologique... c'est un amalgame de rcits et de documents crits avec prmditation, bien aprs les vnements dont certains n'ont jamais eut lieu ! Autrement dit, les Juifs n'ont pas le droit de s'approprier la terre de la Palestine.

    Pierre de Miroschedji, archologue, directeur du Centre de recherche franais Jrusalem, assure que les dcouvertes ont contredit les textes bibliques : " Ainsi, ce que la Bible prsente comme une priode de conqute de la Terre promise par les isralites apparat aujourd'hui, la lumire des dcouvertes archologiques, comme une priode de bouleversement politiques, conomiques et sociaux Pour les priodes rcentes, on est dans le domaine d'une histoire compltement rcrite dans une perspective idologique... Il existe des preuves formelles, telle la stle de Merenptah (-1210) qui contredit la Bible en indiquant que le peuple d'Isral a t dtruit. Les archologues ont prouv que la conqute de la Terre promise par les Hbreux est une lgende Ces dcouvertes donnent une interprtation nouvelle aux textes bibliques qui font apparatre la conqute de la Terre promise comme l'cho lointain d'un phnomne historique de grande ampleur, qui a affect l'ensemble du bassin oriental de la Mditerrane, et force de rcriture au fil des sicles, des fins politiques et religieuses, devient une sorte de saga hbraque, un rcit pique et lgendaire".

    La revue "Historia", fvrier 2005, renferme 42 pages ayant pour titre : " La Bible l'preuve de l'Histoire ". Quarante-deux pages de la lecture desquelles on sort avec les mmes certitudes disant que la Bible a t crite par une multitude de personnes, des poques varies, qu'elle regroupe, remanie, reconstruit les faits qu'elle relate.

    Dans un article intitul : "La Terre promise tait acquise", l'historien Richard Lebeau rvle que le "Livre de Josu, qui raconte la naissance du peuple d'Isral et la conqute de Canaan est une vritable saga digne d'Hollywood !... Les historiens considrent ces textes comme une lgende tout simplement. Car durant cette priode, Canaan tait sous la tutelle des Egyptiens, qui avaient dj affront les Hittites. Leur courage est racont partout sur les monuments. Comment peut-on donc dire que les Hbreux, aprs s'tre enfouis d'Egypte, migrrent justement dans une contre soumise aux gyptiens ?! Les fouilles archologiques contredisent les rcits du Livre de Josu.

    Un autre article, du mme auteur, cite un exemple de ces falsifications bibliques avec le rcit de la prise de Jricho. D'aprs les fouilles, Jricho n'tait qu'un modeste petit village, sans fortifications, contrairement ce que raconte la Bible, disant que Josu s'est servi de trompettes en cornes de bliers, dont le son est parvenu faire crouler les remparts de la cit. Ce qui n'a jamais eut lieu car il n'y avait point de remparts !

    Ces quelques citations ne reprsentent point tout ce qui a t crit durant les dernires dcennies, assurant que les Juifs n'ont aucun droit sur cette terre de tous les points de vues, fussent-ils thologiques, juridiques, historiques ou archologiques. Il n'est pas lieu de citer, ici, tous les ouvrages qui assurent ce non droit, qui les accusent de colonisation ou mme d'arrogance !

    Ce qui nous importe, ici, c'est de faire parvenir ces irrfutables nouvelles preuves tous les honntes hommes de la terre, tous ceux qui pourront prendre part l'arrt d'un gnocide en cours, l'arrt d'une usurpation illgitime d'une terre qui revient en toutes lettres aux Palestiniens, l'arrt de la judasation de Jrusalem et de toute la Palestine. C'est surtout sous les yeux de ceux qui mnent l'injuste politique amricaine et ses institutions, et sous les yeux de cet Occident chrtien et sa direction vaticane, qui fut une des causes directes de cette catastrophe, que nous plaons ces nouvelles donnes. C'est pourquoi il est rvoltant de voir le pape Benot XVI s'exprimer, lors de la crmonie de prsentation des vux du corps diplomatique, le 8 janvier 2007, dire : " Les Israliens ont le droit de vivre en paix dans leur Etat ; les Palestiniens ont droit une partie libre et souveraine ". C'est une honte de voir le plus haut reprsentant religieux bafouer la vrit avec une telle aisance, lui qui est cens bien connatre les Textes !

    Ce que les sionistes ont fait et continue faire ne peut tre justifi sous n'importe quel prtexte. L'embargo conomique et politique impos par les Etats-Unis et l'Union Europenne, depuis plus d'un an, parce que les Palestiniens on lgitimement choisi les membres du Hamas comme reprsentants, vise a leur tordre le cou, les contraindre la misre et les placer sous l'inhumaine merci des occupants.

    Avancer le fait que les Juifs ont souffert la Shoah et qu'ils ont le droit une terre, n'est nullement une raison quitable ou honnte pour draciner les Palestiniens et les extirper de leur terre pour se dbarrasser d'un mea-culpa qui pse sur la conscience europenne et dont les palestiniens ne sont point responsables Continuer maintenir ce glacial et implacable mutisme, face un gnocide qui se mne obstinment, ne porte atteinte qu' ceux qui s'y complaisent dans cette machiavlique nonchalance !

     

                
    Dr.Zeinab
  • Franais